À la uneSéries Tv

On a vu pour vous…le pilote de Son of Zorn (FOX)

Mélange d’un projet absurde et d’un humour gras, Son of Zorn a débarqué cette semaine sur les écrans américains. Mélange improbable de sitcom et de Musclor, le pilote a ses bons moments, même s’il est peu probable que la série survive longtemps.

C’est quoi Son of Zorn?  Zorn : Défenseur de Zephyria et conquérant de la confrontation !

Zorn, guerrier barbare de Zéphyria, revient dans le Comté d’Orange (Californie) pour l’anniversaire de son fils Alangulon (dit “Alan”), après 10 ans d’absence. Son ex est aujourd’hui fiancée et Alan rejette un peu ce père absent. Zorn décide alors de s’installer dans le coin pour reconquérir l’amour de son fils. Tout cela paraît assez banal sauf que Zorn, est un dessin animé ! [youtube id=”kPnlQTi8heM”]

Le show, sorti de l’esprit malade de Reed Agnew et Eli Jorne, déjà derrière des séries telles que Wilfred et Blunt Talk, a quelque chose de complètement absurde. En effet, le principe de base : Personne dans l’univers de cette série ne considère différemment les éléments animés des éléments réels. C’est juste pour le spectateur.

Derrière le personnage de Zorn, sorte de Musclor à qui l’on aurait enlevé le contrôle parental, on retrouve la voix de Jason Sudeikis, artiste comique et ancien du Saturday Night Live. A ses côté on retrouve principalement Cheryl Hines, rescapée de Suburgatory, et la très sympathique Artemis Pebdani, qui fut la vice-présidente Susan Ross de Scandal. Globalement tout le monde joue le jeu, alors que, rappelons-le, Zorn est un dessin animé !

Pour conclure avec la présentation générale de la série, la série est au format sitcom, donc 21 min par épisode, la saison est prévue pour 13 épisodes et tout cela se passe sur la Fox (aucune diffusion en France prévue pour le moment… et probablement tout court).

sonofzorn

Seventh son of a seventh son

La série avait déjà attiré l’attention au moment des upfronts (au mois de mai dernier, les networks américains présentent leurs futures séries), d’autant que ce n’est pas la seule série de cette saison à mélanger personnages réels et personnages animés.

Le ton global qui se dégageait du trailer, un humour gras, voire “pipi-caca”, ce mélange absurde de dessin animé et de réel, et le personnage de Zorn, qui cumule tous les clichés du barbare macho et brutal, promettait une série drôle et décalée. A la vision du pilote, c’est le cas, même si l’essentiel des bons moments de ce dernier étaient déjà dans le trailer, et du coup il n’y a pas vraiment d’effet de surprise pour quiconque a vu la bande annonce.

Ce qui manque vraiment a ce pilote est un crescendo de l’humour et de l’absurde. Ça part assez fort, mais dès que le ton global est posé, finalement ça ne bouge plus, et en tant que spectateur on se retrouve devant un épisode relativement drôle, certes, mais sans être vraiment surpris.

La durée de vie de ce genre de projets est généralement assez courte, ça amuse, ça peut faire un peu d’audience sur les premiers épisodes, mais ça a généralement du mal a fédérer un public fidèle au-delà. Il n’y a qu’à voir l’expérience “Muppets” de la saison dernière, alors même que les marionnettes bénéficient du très belle image. Dernier point, les créateurs de la série, qui auraient du en être les showrunners, se sont d’ores et déjà débarqué, ce qui n’est généralement pas très bon signe.

Zorn

Probablement condamné à une existence courte, Son of Zorn mérite tout de même de sacrifier 20mn pour ce qui est tout de même une bonne tranche de rigolade.

Crédit: FOX

Related posts
À la uneE-SportSport

La nouvelle passion de Gael Monfils

À la uneInsoliteWorld

La question du jour : pourquoi et comment la Lune tourne autour la Terre ?

À la uneBeautéInsolite

Les corps des célébrités les plus chers

À la uneSéries Tv

Les mystères des majorettes : la révélation Lucia Passaniti

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux