À la uneSéries Tv

On a vu pour vous … le pilote de Riverdale, ultimate teen drama ?

C’est la série attendue de ce début d’année. Riverdale a fait ses débuts sur la CW et disons le tout de suite, c’est une entrée fracassante.

C’est quoi Riverdale ? Sous ses airs de petite ville tranquille, Riverdale cache en réalité de sombres secrets. Alors qu’une nouvelle année scolaire débute, le jeune Archie Andrews et ses amis Betty, Jughead, et Kevin voient leur quotidien bouleversé par la mort mystérieuse de Jason Blossom, un de leurs camarades de lycée. Alors que les secrets des uns et des autres menacent de remonter à la surface, et que la belle Veronica, fraîchement débarquée de New York, fait une arrivée remarquée en ville, plus rien ne sera jamais comme avant à Riverdale

Riverdale, patchwork de séries

Le pilote de Riverdale est un modèle du genre pour ce qui est de retrouver, de près ou de loin, les références à d’autres séries. Des références qui semblent pleinement assumées par les auteurs de la série, qui se les réapproprient comme l’a fait en son temps The OC en relançant une nouvelle génération de teens dramas. On ne les citera pas toutes mais un petit aperçu quand même.
D’abord la présence de Maddchen Amick (Twin Peaks) et Luke Perry (Beverly Hills); une petite ville typique proche de Twin Peaks (d’ailleurs les personnages qui ouvrent la série sont des jumeaux- “twins” en anglais); un mystère et un corps retrouvé dans une rivière; une équipe de foot dont les couleurs rappellent celles de Friday Night Light; un drive in très proche du Double R de Twin Peaks; un côté Gossip Girl avec une jeune dorée et ses différentes affaires de cœur et en même temps un côté vintage par moment que l’on retrouvait aussi dans Twin Peaks avec une ville hors du temps; ou encore un héros charismatique typique des teens dramas (une des jeunes femmes de la série s’amuse d’ailleurs un moment de ce cliché du “sportif en même artiste qui se cherche”) …
On pourrait en citer pleins d’autres et sans doute, ses ressemblances seront pour certains rédhibitoires.
Pour nous, c’est en fait tout le contraire.

Riverdale nous a attrapé en 5 minutes

Sous le charme. Non amoureux de cette série.
Certains la trouveront trop teen, trop copiée sur d’autres séries, trop pleins de choses. Oui on est d’accord. Et pourtant, ça ne s’explique pas mais en 5 minutes, Riverdale nous a emporté. Pas simplement séduit, littéralement emporté. Tous ces éléments que l’on a pourtant l’impression d’avoir déjà vu, s’imbriquent parfaitement les uns dans les autres pour nous offrir une série qui nous charme. Et en premier lieu, son triangle amoureux Archie-Betty-Veronica, magnétique à souhait, notamment une Betty (Cooper comme Dale dans Twin Peaks) dont on pourrait facilement tomber amoureux comme d’une certaine Laura Palmer.
En réalité, ce qui se passe avec cette série ne s’explique pas. Autant ceux qui n’aiment pas sauront vous dire pourquoi, autant quand on aime c’est presque comme un tour de magie. On ne comprend pas comment mais on est tout simplement bien en la regardant comme si on l’avait toujours connu.
Bien entendu, ce n’est qu’un pilote et il faudra comme toujours tenir la cadence. Mais la CW a entre les mains une série qui pourrait devenir la série tendance des prochains mois…
En tout cas, on le souhaite vraiment.

A lire aussi : notre avis sur le pilote de No Tomorrow

Riverdale est disponible en US+24 sur Netflix en France

About author

Rédacteur en chef du pôle séries, animateur de La loi des séries et spécialiste de la fiction française
Related posts
À la uneActualitéCultureFaits DiversInsoliteInternationalPop & GeekSociété

Zone 51 : le jour-j pour libérer les aliens ?

À la uneActualitéRugbySport

Et si on renouvelait les règles du rugby ?

À la uneBrèvesPop & GeekSéries Tv

Crisis on Infinite Earths : Tom Welling va y reprendre son rôle de Clark de Smallville

À la uneSéries Tv

On a vu pour vous ... le lancement de American Horror Story 1984

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux