À la uneSéries Tv

On a vu pour vous…la série Innocente (France 3)

Présentée au prochain Festival de la Fiction TV de La Rochelle (du 14 au 18 septembre), Innocente fera bientôt l’événement sur France 3. On l’a vu pour vous.

Des secrets enfouis, des meurtres, des rebondissements à n’en plus finir et un casting 5 étoiles. Innocente a tous les éléments pour être un succès sur France 3 lors de sa diffusion. Mais est ce que c’est bien?

C’est quoi Innocente? Roxane Delage, professeure d’archéologie à Marseille, se réveille, nue et hagarde, dans le salon d’une villa, où elle était venue expertiser un masque maya. Dans une pièce attenante… le cadavre d’un homme assassiné. Paniquée, elle s’enfuit.  Hugo Combas, atteint d’un cancer, apprend qu’il va bientôt mourir… Quelques heures plus tard, c’est pourtant lui et Sabine Maupin, sa coéquipière et compagne, qui arrêtent Roxane Delage chez elle, devant sa fille Alma, 8 ans, et son mari Alexis. Mise en examen, toutes les preuves s’accumulent contre elle. Elle est incarcérée, puis finalement jugée et condamnée à une peine de douze ans de prison. Hugo s’apprête à mourir seul dans un hôpital, sans Sabine avec qui il a rompu. Huit ans plus tard, Roxane sort de prison ; Hugo, guéri, a repris du service… Le hasard les réunit, et ils reprennent l’enquête officieusement. L’objectif pour l’une est la vengeance, pour l’autre le pardon.

Innocente 1

Une histoire prenante

Le mystère du lac, La vengeance aux yeux clairs et maintenant Innocente. Pas de doute, les sagas familiales policières sont de retour à la télévision pour notre plus grand plaisir. Certes sans se réinventer, ces séries à suivre reviennent nous tenir en haleine. Innocente s’inscrit dans cette tradition de séries comme les aime(ait). Malgré une saison somme toute assez courte (6 épisodes), la série prend le temps d’installer son histoire dans un premier épisode qui nous présente la situation qui lance l’intrigue. Alors oui quand on a que 6 épisodes, c’est un peu long d’accorder autant de temps à la mise en place. Souvenons nous, au début des années 2000, avec une série comme L’Eté Rouge (TF1), en une vingtaine de minutes, le postulat est posé (Thomas Croze, lui aussi accusé de meurtre, purge sa peine, et sort pour retrouver celle ou celui qui a foutu sa vie en l’air). Cela donnait davantage de rythme à l’histoire. Mais fort heureusement, dans Innocente, les auteurs ne sont pas partis dans 25 directions différentes pour perdre le spectateur. L’histoire se tient, le suspense maintenu jusqu’au bout, et même si les rebondissements sont déjà vus (si on a vu les précédentes sagas), on se laisse facilement prendre au jeu (le rédacteur de ces lignes a vu la série en 2 jours). Innocente est une série qui ne vous lâchera pas et ce n’est qu’à la toute fin que vous aurez le fin mot de l’histoire.

Un casting solide

Depuis toujours, le casting est la grande force de ces séries, ces sagas. On y retrouve tous les visages connus du moment, mais aussi habitués à ce format. Comme une grande famille. Alexandra Vandernoot était l’héroïne de Tramontane (1999) avant de devenir la méchante psychopathe de Le bleu de l’océan (2003). Elle est aujourd’hui Danny, la copine de prison de Roxanne. Quant à Thomas Jouannet, on le verra bientôt dans Contact sur TF1 mais il était aussi en 2001 dans L’été rouge, toujours sur TF1 et campe dans Innocente le mari de Roxanne. Mais le grand atout de Innocente c’est son héroïne, Roxanne interprétée toujours brillamment par l’excellente Julie de Bona, très en vogue actuellement. Avec Julia Piaton, elle était l’un des visages de Le secret d’Elise (TF1) et elle prouve avec son jeu tout en émotion qu’elle a les épaules pour tenir de bout en bout une série de ce type. A ses côtés, Sagamore Stévenin excelle en flic mais ça on le savait depuis Falco. Petit bémol: quitter Falco pour rempiler sur un personnage de flic dans la foulée, pas certains que ça soit une bonne idée, surtout si c’est pour faire un peu la même chose. On passera sur l’excellent Bernard Le Coq, sans être désagréable, il pourrait lire le journal qu’on le trouverait brillant quand même.
Il est bon en revanche d’insister sur une jeune comédienne qu’il faudra à mon avis surveiller de très près: Jeanne Bournaud. La jeune femme n’est pas inconnue des amateurs de séries pour celles et ceux qui ont vu Lazy Company saison 1 ou In America, elle est très douée, parfaite dans son rôle, et on ne peut que lui souhaiter le meilleur.

Innocente 2

Si vous cherchez une série qui va bouleverser les codes, bouger les lignes, clairement Innocente ne sera pas pour vous. C’est une série classique. Mais “classique” ce n’est pas un vilain mot quand c’est bien fait, prenant, bien joué, et efficace. Que demandez de plus. L’offre sérielle est aujourd’hui bien diversifiée et il y en a pour tout le monde, y compris sur le service public. C’est ce qui en fait sa force.
En revanche, Innocente tranche un peu par rapport aux autres fictions de la chaîne et ça fait du bien. Les choses avancent.
Reste une énigme. Nos auteurs français sont plutôt très bons pour nous écrire des “soaps policiers”. Quand une chaîne ira-t-elle jusqu’au bout et commandera-t-elle un prime time soap revenant chaque année? On saurait très bien faire…

Crédit: France 3

About author

Rédacteur en chef du pôle séries, animateur de La loi des séries et spécialiste de la fiction française
Related posts
La Loi des SériesSéries Tv

La loi des séries à 100% : La playlist Goldorak | La loi des séries #335

À la uneSéries Tv

On débriefe pour vous ... The Kominsky method, vieillir avec humour.

À la uneÉtudiant

Le Parlement des Etudiants :une immersion en politique

À la uneBrèvesMédias

Miss France 2020 : ce qui vous attend pour l'élection du 14 décembre sur TF1

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux