À la uneSéries Tv

On a vu pour vous … OPJ Pacifique Sud (France Ô)

En novembre, France Ô va dégainer son nouveau feuilleton quotidien, OPJ Pacifique Sud, hybride entre polar et soap. Avec un but : être le 3ème feuilleton quotidien de France TV.

C’est quoi OPJ Pacifique Sud ? OPJ Pacifique Sud met en scène Clarissa Hoarau, commandant de brigade d’origine réunionnaise, à la tête d’un groupe d’enquêteurs déployé dans un quartier populaire de Nouméa, en Nouvelle-Calédonie. Aussi brillante qu’obstinée, Clarissa, veuve et mère de deux adolescents, mène de front son travail d’enquêtrice et sa vie de famille. Gaspard, le flic à l’ancienne ; Jackson, le jeune lieutenant ; Kelly, la Kanak de la brigade ; Clarissa, la mère de famille : OPJ Pacifique Sud raconte ce groupe de flics dans leur quotidien. Nous suivrons leur vie familiale et amoureuse au rythme d’enquêtes ancrées localement, conformes aux particularismes de ce territoire, qui les emmèneront de Nouméa en brousse, de ranch en tribu, et des terres rouges du sud aux îles Loyauté.

Un nouveau feuilleton (semi) quotidien pour France Télé

C’est le 4 novembre sur les 1ère et le 11 novembre sur France Ô que sera dégainé le nouveau feuilleton quotidien de France Télévisions. Enfin semi quotidien car OPJ sera plus proche du rythme de Cut à qui elle succède et ne comptera que 50 épisodes par saison (contre 260 pour Un si grand soleil). La série sera une hybridation entre la série policière que l’on voit en prime et le soap qu’on retrouve dans les feuilletons quotidiens. Chaque semaine, nos héros enquêteront sur une affaire tandis que leurs histoires personnelles s’étaleront sur toute la saison, voire sur toute la série. A la différence d’autres séries comme Chérif ou Candice Renoir, dans OPJ les scènes de vie personnelle semblent avoir autant, voire plus d’importance que l’enquête de la semaine (en tout cas dans ce qu’on a pu voir).
Le rythme fonctionne bien et l’attachement aux personnages se fait d’entrée. Peut-être même plus qu’à l’enquête qui nous apparaît presque comme “secondaire”.

Si aucune date n’a été donnée pour l’instant, les 5 épisodes de 26 minutes seront re-montés en 4 épisodes de 52 minutes pour une diffusion en prime sur d’autres antennes.

A la tête de ce nouveau feuilleton, on retrouve les mêmes personnes en charge de Cut, Stéphane Meunier et Bertrand Cohen qui retrouvent ainsi la Nouvelle-Calédonie qui fut leur terrain de jeu lors des 6 saisons de Foudre et qu’ils avaient magnifiquement mis en images. Une nouvelle fois, ils démontrent un vrai savoir-faire avec leur équipe d’auteurs et de réalisateurs pour raconter et montrer ces territoires trop souvent oubliés d’Outre-Mer. Avec un vrai regard sur la diversité de ces lieux sans jamais oublier la narration, OPJ Pacifique Sud se regarde avec plaisir (pour peu qu’on n’ait pas d’a priori pour ces formats), servie par un casting solide et parfaitement caractérisé dès les premiers moments. Les amateurs de Cut reconnaîtront d’ailleurs deux des acteurs : Yaelle Trulès et Antoine Stup. A leurs côtés, deux nouveaux visages et ça fait du bien : Nathan Delemme et la révélation de cette série Marielle Karabeu qui crève l’écran dès son arrivée. Une vraie Kanak dans une série et pas une comédienne qui joue un personnage kanak, ça fait du bien et c’est surtout primordiale dans la représentation de la diversité sur nos écrans. D’ailleurs, comme c’est souvent le cas sur leurs productions, Meunier et Cohen ont eu à cœur de valoriser les talents locaux (80% des visages de la série viennent de Nouvelle Calédonie).

Enfin pourquoi une nouvelle série sur France Ô, chaîne amenée à disparaître ? Une saison 2 est déjà en écriture chez France Télévisions qui affirment sa volonté d’encrer OPJ dans la durée … même en cas d’arrêt de la chaîne. La série trouvera ainsi sa place sur une autre des chaînes du groupe.

Si on a de gros doutes sur la nécessité d’avoir encore du polar en guise de feuilleton quotidien, la partie soap devrait permettre de le “faire oublier” pour se concentrer sur le devenir des personnages et sur le sublime cadre qui nous est offert avec la Nouvelle-Calédonie et sa culture foisonnante et passionnante. OPJ est une réussite du genre et qui démontre aussi que le feuilleton quotidien prend davantage de risques que bien des fictions en prime.

About author

Rédacteur en chef du pôle séries, animateur de La loi des séries et spécialiste de la fiction française
Related posts
À la uneBrèvesNumériquePop & Geek

Netflix réfléchit à empêcher le partage de compte ?

À la uneCinémaCulture

STAR WARS 9 "L'ASCENSION DE SKYWALKER" bande annonce finale

À la uneActualitéArtArt / ExpoCultureFranceMusiqueSpectacles

Da Silva : "Je me sens plus proche de la naïveté de l'enfance que du cynisme des hommes".

À la uneSéries Tv

QUELLES SONT LES SÉRIES NETFLIX LES PLUS VUES ?

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux