À la uneSéries Tv

On débriefe pour vous… Undone, un voyage fascinant dans le temps, l’espace et l’âme humaine

Superbe sur le plan visuel, complexe et émouvante sur le plan narratif, cette petite série d’animation, Undone, est un joyau. 

C’est quoi, Undone ? Victime d’un accident de voiture, Alma (Rosa Salazar) se réveille dans un lit d’hôpital. A sa grande surprise, la jeune femme reçoit alors la visite de son père Jacob (Bob Odenkirk), pourtant décédé des années plus tôt. Chercheur travaillant sur les voyages temporels, il explique à Alma qu’elle possède un don spécial, grâce auquel elle peut se projeter mentalement dans le passé, voyager entre différentes époques de sa vie dans le temps et l’espace. Et il va la guider afin qu’elle élucide les circonstances troubles de sa mort et empêche le drame de se produire. Malgré l’incompréhension d’une mère aimante mais exigeante (Constance Marie), de sa sœur Becca (Angélique Cabral) qui s’apprête à se marier, et de son petit ami Sam (Siddharth Dhananjay), la jeune femme commence à basculer dans ses visions, redécouvrant ainsi son passé et son histoire familiale sous une autre perspective. 

Le voyage dans le temps est sans doute l’un des thèmes les plus exploités de la science-fiction. Son impossibilité scientifique (enfin, a priori…) en fait une toile blanche sur laquelle les auteurs peuvent projeter tous leurs fantasmes et laisser libre cours à leur imagination. Dans la littérature, au cinéma ou dans les séries, de nombreuses fictions ont abordé le sujet dans de multiples perspectives et sous différents aspects. Nouvelle série de Amazon Prime Video, Undone apporte sa contribution en racontant l’histoire d’une jeune femme qui se découvre la capacité de communiquer avec son père décédé et le pouvoir de se déplacer de manière non linéaire dans le temps et l’espace. 

A posteriori, il n’est guère étonnant de retrouver derrière Undone les noms de Raphael Bob-Waskberg et Kate Purdy. Soit respectivement le créateur et la co-productrice / auteure de BoJack Horseman, une autre série d’animation remarquable qui, en plus d’être très drôle, se caractérise par sa profondeur psychologique et sa capacité à saisir quelque chose des mystères du comportement humain et de ses contradictions. L’ambition narrative de Undone est encore plus grande, et la série parvient à la réaliser en donnant toujours la priorité aux émotions, du début à la fin.

A lire aussi : BoJack Horseman, le retour du sad wild horse

Undone s’inscrit d’emblée au croisement de plusieurs genres – drama, comédie, science-fiction – et nous entraîne immédiatement dans un voyage fascinant, riche en surprises et en émotions. Composée de huit épisodes d’environ 25 minutes, la série utilise la rotoscopie, technique d’animation employée par exemple dans des films tels que La passion Van Gogh ou Valse avec Bachir, qui consiste à redessiner les plans à la main, image par image, à partir de prises de vue réelles. C’est-à-dire que dans Undone, nous voyons de vrais acteurs sous les personnages animés. Le procédé s’avère idéal pour représenter le voyage de l’héroïne entre différentes dimensions ou mener les séquences fantastiques à leur paroxysme, mais aussi pour conserver le naturel des mouvements des personnages et capter toutes leurs émotions. 

Alma et son père Jacob

Undone est d’abord une série absolument magnifique à regarder. Cependant, loin d’être un simple artifice, l’aspect visuel est entièrement au service de l’histoire. Car ce n’est pas seulement une série qui nous enchante par la créativité de ses plans, la beauté de ses images ou la finesse de ses transitions : ce qui la rend encore plus fascinante, c’est l’histoire qu’elle raconte. Onirique, psychologique et métaphorique, elle se penche sur des thèmes riches et universels, à travers le regard de Alma. A partir du moment où la réalité dans laquelle elle évolue se fragmente, surgissent des questions telles que les relations familiales, la fiabilité des souvenirs, le deuil, la dépression, l’identité, la culpabilité, l’hérédité, la transmission, la construction de soi…

Magnifiquement interprétée par Rosa Salazar, Alma est un personnage d’une humanité bouleversante. C’est une femme au caractère bien trempé, dont les emportements et l’impulsivité dissimulent toute la vulnérabilité. Elle ne s’est jamais remise de la mort de son père, survenue lorsqu’elle était enfant. C’est ce qui l’a amenée à ériger un mur entre elle et ses proches, avec qui elle se comporte souvent d’une manière qui peut sembler insensible et égoïste. Lorsqu’elle se découverte soudainement ce don, cette capacité de voyager dans son passé, elle saisit l’occasion pour résoudre le mystère entourant la mort de son père, mais aussi et surtout pour se confronter à l’ancienne Alma, corriger ses erreurs, comprendre l’origine de la colère qu’elle refoule et évoluer sur le plan personnel. Et ce, bien que son entourage ne perçoive pas exactement les choses de la même manière…. 

Un voyage hallucinant pour Alma et pour les spectateurs

L’idée d’un « pouvoir surnaturel » qui ne serait que la manifestation d’un trouble psychique a été vue à maintes reprises (encore récemment dans Legion) mais Undone l’exploite magnifiquement pour lui donner du sens voire une autre perspective. Au fur et à mesure des épisodes, les frontières entre réalité, paranormal, spirituel et fantasmes s’estompent jusqu’à nous faire douter de ce qui se passe réellement. Transes chamaniques, expériences surnaturelles, symptômes d’une maladie mentale , conséquences d’une lésion cérébrale consécutive à l’accident ? Tout est possible, tout est envisageable. Tout dépend de la perception de chaque spectateur et, certainement, de ce qu’il projette dans ce récit à la fois universel et intime. Jusqu’au dénouement qui peut être compris comme un cliffhanger en vue d’une suite ou comme une fin ouverte et sujette à interprétation. 

Magnifique sur le plan visuel et sublime sur le plan narratif, Undone est une œuvre impeccable dans tous ses aspects. Une série complexe et imprévisible, qui navigue entre moments d’humour, récit dramatique, thriller et science-fiction. Amusante et bouleversante, onirique et réaliste, fantastique et humaine, universelle et intimiste : malgré toutes ses contradictions apparentes, Undone construit une histoire terriblement cohérente et profondément sensible. De celles qui vous hantent et vous poursuivent, bien longtemps après la fin du dernier épisode. 

Undone (Amazon Prime)
8 épisodes de 25 minutes environ

About author

Traductrice et chroniqueuse, fille spirituelle de Tony Soprano et de Gemma Teller, Fanny Lombard Allegra a développé une addiction quasi-pathologique aux séries. Maîtrisant le maniement du glaive (grâce à Rome), capable de diagnostiquer un lupus (merci Dr House) et de combattre toutes les créatures surnaturelles (vive les frères Winchester), elle n'a toujours rien compris à la fin de Lost et souffre d'un syndrome de stress post-Breaking Bad
Related posts
À la uneFranceLittératureRugby

La BD "les rugbymen" joue les prolongations pour un 18e tome

À la uneActualitéFrancePolitique

Féminicides : la Loi Pradié soutenue par l'assemblée (Interview)

À la uneActualitéInsolite

Des milliers de poissons pénis échoués en Californie !

À la uneActualitéBrèvesCultureMusique

Josman marque son grand retour avec Bambi

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux