À la uneInsolite

On lève les trompes et on trinque !

Eh non, nous ne sommes pas les seuls sur Terre à nous offrir des petites cuites de temps à autre. Les animaux aussi aiment boire et ils sont bien plus nombreux que vous ne le pensez ! Bientôt, la petite bière avec des amis pour certains ou le whisky sec pour d’autres, en rentrant d’une dure journée de labeur, ne seront pas que des privilèges réservés à l’humanité. 1, 2, 3 … Cul sec !

Un éléphant ça trompe énormément 

Les plus gros buveurs ne sont d’autres que nos amis les éléphants. C’est bien connu, ils sont réputés pour leur grande intelligence, mémoire, sociabilité mais aussi … leur grande descente d’alcool. Les pachydermes ingèrent des fruits fermentés et se sentent pousser des ailes. Il n’est pas rare que des incidents surviennent à cause de l’état d’ébriété de ces gros mammifères. L’animal, très sociable et amical sobre, peut s’avérer être un solitaire furieux lorsqu’il est saoul. Des villages ou des voitures de touristes se sont déjà vus attaqués par une horde ou un seul éléphant complètement rincés. Mais le pire, c’est que nos amis ne se trompent pas : ils s’enivrent consciemment.

elephant+bourre+

Plus de 2000 animaux alcooliques recensés 

D’après la thèse de Ronald K. Siegel, psychologue et enseignant à l’université de Californie, les animaux consomment de l’alcool intentionnellement. Et ce, afin de se relaxer ou d’apaiser leurs tensions ou souffrances. Selon lui, plus de 2000 animaux différents parviennent à ingérer de l’alcool ou même de la drogue. Comment reconnaître un éléphant complètement torché ? C’est bien simple. Il remue les oreilles comme si une flopée de mouches lui tournait autour, sa queue foudroie l’air et barrit comme un dégénéré tout en secouant sa trompe dans tous les sens. L’explication : l’éléphant reçoit un énorme coup de chaud mais son système ne contient pas de glandes sudoripares. En d’autres termes, il ne peuvent pas transpirer et ont donc besoin de s’éventer.

Au Gabon, certains éléphants se droguent. Ils arriver à trouver des racines d’Iboga, qui contient des substances toxiques aux vertus halluginogènes. Lorsqu’ils en mangent trop, ils deviennent complètement désorientés et perturbés, comme le démontre cette vidéo.

 

Mais cela ne s’arrête pas là. Récemment une étude publiée par The Guardian, les chimpanzés auraient beaucoup plus de points communs avec nous qu’on ne le croit. Eux aussi, adorent se bourrer la gueule entre amis ! Ils se délectent du vin de palme ou plus communément de la sève sucrée des arbres qui sont fermentées dans des récipients où ces derniers se servent tout simplement. Les primates utilisent des feuilles comme éponge qu’ils plongent dans le breuvage avant de la mâchouiller. Pas bête les bêtes.

Related posts
À la uneActualitéÉtudiantFranceNon classéPolitiqueSociétéSociétéVie Étudiante

Mouvement étudiant contre la précarité : blocus de l'Université Bordeaux-Montaigne

À la uneActualitéBrèvesMédiasSociété

Cash Investigation : Qui profit de nos impôts ?

À la uneActualitéBrèvesMédias

Spin the Wheel : L'adaptation arrive sur TF1

À la uneActualitéBrèves

Nous anti-gaspi, la nouvelle enseigne du 19ème

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux