ActualitéPop & GeekSéries Tv

On regarde ou pas ? Goldorak Go (Paramount+)

Dès le 27 août, Paramount+ proposera un grand documentaire Goldorak Go qui retrace la grande aventure du dessin animé culte. On vous dit si c’est bien !

C’est quoi Goldorak Go ? A travers le témoignage d’experts et de personnalités, le documentaire narre l’histoire et rend hommage à Goldorak, le robot héros du dessin animé qui a révolutionné la programmation jeunesse de la télévision des années 80 et qui a popularisé le genre, à tel point que la France est devenue 30 ans plus tard le 2nd marché mondial du manga après le japon. Raconter Goldorak c’est donc raconter une folle aventure, c’est rendre ses lettres de noblesse à une série pourtant décriée et moquée pendant une décennie, c’est célébrer un pays qui nous fascine, c’est se replonger dans la télé des années 80, c’est essayer de comprendre comment un robot monstrueusement fort est devenu une icône de la pop culture française. Un personnage que même les plus jeunes connaissent.

YouTube video

L’essentiel

La nostalgie ça fonctionne sur les plateformes. On le constate avec l’arrivée de programmes iconiques comme Dare Dare Motus sur Netflix ou Tom Sawyer sur Okoo (et bien d’autres qu’on ne citera pas ici). Paramount+ ne s’en privera et fera plaisir aux amateurs d’animés cultes des années 70 à aujourd’hui.
Dès le 15 août, ce sont 5 programmes mythiques qui vont y faire leur apparition : Goldorak, Capitaine Flam, Albator, et plus récent Dragon Quest et One Piece (pour ce dernier, la plateforme surfe ainsi sur l’arrivée de la série live … sur Netflix). Et en point culminant, on retrouvera le 27 août, un documentaire d’une heure, Goldorak Go qui reviendra sur la grande aventure du dessin animé.

Si la première partie sera centrée sur l’aventure de Goldorak en France, la seconde reviendra sur la création du dessin animé. De nombreux invités seront présents : Go Nagaï évidemment, mais aussi Enriqué (le premier chanteur du générique), Olivier Fallaix (référence de l’animation japonaise), jusqu’à Jeremy Cerrone (organisateur de la Goldorak XperienZ) et même Bruno Guillon ou Florian Gazan. Comme vous le constatez, il y en a pour tous les goûts même s’il manque par exemple un homme comme Jacques Canestrier qui apporté la série en France.

A écouter aussi : The Générique – TV Show : Jacques Canestrier, l’homme qui amena Goldorak en France | La loi des séries #492

On aime ?

Déjà, on se réjouit de voir une plateforme de qualité comme Paramount+ croire un minimum en ces dessins animés cultes pour leur donner du temps, non seulement en les rediffusant, mais aussi en leur consacrant un documentaire. Une démarche bien trop rare et qu’il faut non seulement souligner mais aussi encourager. Et non seulement elle propose un documentaire, mais il n’est pas gadget dans le temps qu’il consacre à Goldorak. Il est bien rare aujourd’hui de trouver des documentaires de cette durée, autrement que sur des programmes dont on est certains d’une forme de rentabilité – donc de très grosses séries à l’image de Game of Thrones. Ici, Paramount+ profite des 45 ans de la diffusion en France pour proposer un tour complet sur l’animé. Tour complet mais pas nécessairement approfondit !

YouTube video

Disons le tout de suite : si vous êtes fans du dessin animé et que vous êtes nostalgiques de cette époque, Goldorak Go ne vous apprendra rien. Vous avez déjà tout ce que vous verrez et entendrez dans le documentaire. Ce qui ne veut pas dire que vous ne prendrez pas de plaisir pour autant. Mais la première demie heure est clairement un résumé de tout ce qui s’est passé autour de la série durant ces 45 dernières années, de l’arrivée de la série sur Antenne 2 à l’événement du Grand Rex en 2021. Un vrai condensé ! Tellement condensé que les interventions de certains invités sont assez minimalistes. La deuxième partie consacrée à la fabrication est plus intéressante et entre un peu plus dans le détail. Elle ne dure malheureusement pas assez longtemps pour que l’on y trouve son compte. Et la fin renoue avec des éléments plus franco-français comme le doublage ou la création du vocabulaire de la série.

On ne boude jamais son plaisir de redécouvrir toute cette histoire. Goldorak Go est un bon documentaire … grand public. Et c’est sans doute là que réside notre déception. Face à une plateforme qui, à la différence d’une chaîne hertzienne, est moins tenue de viser à tout prix un public très large, on aurait aimé qu’elle consacre moins de temps aux anecdotes et davantage aux détails de la création de la série. Mais peut-être qu’en visant ce public nostalgique, la plateforme peut espérer un succès plus large et donc initier d’autres programmes du même genre. On l’espère en tout cas !

About author

Rédacteur en chef du pôle séries, animateur de La loi des séries et spécialiste de la fiction française
Related posts
ActualitéMédias

Secret Story : les secrets les "plus nuls" de l'émission

ActualitéSéries Tv

Quelles sont nos 10 Créations Originales préférées ?

À la uneSéries Tv

L'art du crime : Catherine Marchal en guest des nouveaux épisodes

ActualitéÉtudiantFrance

"Conjugaison être", "conjugaison avoir", ... : 5 conseils pour éviter les pièges

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux