ActualitéCinéma

On regarde ou pas ? Le livre des solutions de Michel Gondry

Cette irrésistible comédie nous plonge au coeur d’un récit riche, intime et comique en forme d’auto-fiction

Le livre des solutions c’est quoi ? Marc s’enfuit avec toute son équipe dans un petit village des Cévennes pour finir son film chez sa tante Denise. Sur place, sa créativité se manifeste par un million d’idées qui le plongent dans un drôle de chaos. Marc se lance alors dans l’écriture du Livre des Solutions, un guide de conseils pratiques qui pourrait bien être la solution à tous ses problèmes…

YouTube video

L’essentiel

Le film était sélectionné à la quinzaine des cinéastes à Cannes cette année. Cela faisait 8 ans que Michel Gondry n’avait pas fait de film. Ce réalisateur de Soyez sympa rembobinez, Eternal sunshine of the spotless mind ou encore The green Hornet, a réalisé cette fois-ci un film assez autobiographique. Il explore notamment les tourments qu’il a vécu à une période de sa vie, qui était paradoxalement très créative. Portrait comique d’un personnage qui a une inventivité débordante au caractère exaspérant. Pour ce film, Michel Gondry a appelé Pierre Niney pour le premier rôle, après avoir émis l’hypothèse d’un Adam Driver. Finalement Michel Gondry a préféré tourner en français et a rappelé son filleul. En Effet, Pierre Niney a connu Michel Gondry il y a 11 ans, lorsqu’à l’époque, ce jeune acteur lui avait demandé d’être son parrain pour la soirée jeune espoir aux César. Ce que le réalisateur avait accepté, alors même que Pierre Niney avait seulement joué dans j’aime regarder les filles.

On aime

Ce film incroyable témoigne une fois de plus de l’énergie créative de Gondry. Il parvient à dresser le portrait d’un cinéaste farfelu, génial et insupportable en proie aux crises, auquel on s’attache très facilement. Le point de départ de l’histoire est déjà hilarant et révélateur d’un monde : lorsque les producteurs lui demandent de corriger sa nouvelle oeuvre, il décide de s’enfuir avec sa tour de montage et ses rushes dans les Cévennes pour finir le film avec son assistante (Frankie Wallach) et sa monteuse (Blanche Gardin). Ce qui accroche le spectateur, c’est à quel point on se fait embarquer par Pierre Niney qui incarne le réalisateur avec une puissance comique nécessaire à l’appréciation du personnage. La monteuse jouée par Blanche Gardin est également assez formidable, elle garde une vérité de jeu constante : on perçoit si bien l’attachement qu’elle a et la lenteur dont elle fait preuve pour aider le réalisateur à finir son film. Ce film étonne par son thème, ses dialogues et son auto-dérision, on y découvre un Michel Gondry qui a une vision nuancée de lui-même, une hauteur face à ses troubles, face à sa personnalité excentrique et égocentrique, et face à l’artiste de manière générale. C’est un film qu’on voit rarement au cinéma, avec un budget raisonnable et sous une forme assez simple, le personnage dépeint bouillonne d’idées, il est étonnant, passionnant, maniaque et dépressif mais surtout extrêmement comique ! Un vrai moment de plaisir avec une ouverture d’esprit sur le monde des idées, de la création, de l’inspiration, des troubles psychologiques et du monde du cinéma, qui vaut le détour.

On aime moins

Devant un film comme Soyez sympa rembobinez, et 8 ans après son dernier film Microbe et Gasoil, on s’attendait davantage à un film qui montre l’amour qu’il porte au cinéma. En réalité on y découvre sous une forme assez peu innovante, ce qui est étonnant de la part du réalisateur de Je danse le Mia, un mépris des contingences propre à ce milieu. Loin d’être une lettre d’amour au cinéma mais plutôt la tentative de se montrer en plein jour, louer la créativité sous toutes ses formes, pour essayer de se faire comprendre. Peut-être qu’un casting américain aurait donné plus de poids à son film, à sa propagation, mais finalement c’est une histoire éminement personnelle donc plus proche de la vérité si elle est tournée en français. Enfin on peut saluer le courage de se mettre à nu, de proposer une histoire aussi tordante que touchante, et de nous faire rentrer dans la tête d’un artiste un peu fou et un peu génial.

A lire aussi : Qui était Oppenheimer au cœur du prochain film de Christopher Nolan ?
About author

Journaliste
Related posts
ActualitéBuzzJeux Olympiques Paris 2024

C’est qui Baptiste Moirot, le porteur de la flamme olympique ?

ActualitéEquitationSport

L'équithérapie : guérir grâce aux chevaux

ActualitéFaits Divers

Disparition d’OJ Simpson : c’est quoi cette affaire de meurtre pour laquelle il fut condamné ?

ActualitéMédias

Secret Story : qui se cache derrière "La Voix" ?

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux