ActualitéCinéma

On regarde ou pas ? Les Trois Mousquetaires : Milady

La seconde partie de la saga des Trois Mousquetaires met à l’honneur un récit modernisé, intriguant et plein de rebondissements.

Six mois après la sortie de la première partie, les mousquetaires reprennent du service. Le chapitre 2, intitulé Les Trois Mousquetaires : Milady, complète une histoire rythmée par l’action et l’émotion de la saga, adaptée du célèbre roman d’Alexandre Dumas.

YouTube video

L’essentiel

À l’image du premier opus, le film est globalement semblable au roman. Néanmoins, le réalisateur Martin Bourboulon associé aux scénaristes Matthieu Delaporte et Alexandre de La Patellière se sont permis d’ajouter leur touche au récit. Cette identité similaire au premier film, n’est pas étonnante puisque les deux longs-métrages ont été tournés au même moment. 

Dans ce chapitre II des Trois Mousquetaires, les héros sont embarqués dans une histoire sans pause mêlant plusieurs intrigues. Après l’enlèvement de Constance Bonnacieux (Lyna Khoudri) à la fin du premier film, D’Artagnan (François Civil) fou amoureux part à sa recherche. En arrière plan, la France est fragmentée, les tensions entre catholiques et protestants s’intensifient et une guerre avec l’Angleterre se profile. Pas le temps de s’ennuyer ! Les 2 heures de projection sont rythmées par l’émotion que procure ce film français, avec un mélange de suspens, d’action, et de passion. Rendez-vous en salle le 13 décembre pour profiter de ce cap et d’épée remis au goût du jour.

On aime

Au coeur de ce film, vous l’aurez compris, c’est Milady de Winter (Eva Green), connue pour être la fidèle espionne du Cardinal de Richelieu (Eric Ruf). Une femme pleine de ressources, au caractère tranchant, elle use de chacun de ses atouts pour parvenir à ses fins. Capable du pire, elle se joue de ses adversaires.  Dans son rôle, l’actrice française Eva Green représente bien cette femme au passé douloureux. Son ton et son comportement témoigne de la noirceur du personnage et le transmet parfaitement au spectateur. Entre trahison et émotion, son rôle surprend et porte un suspens insoutenable quant aux différentes intrigues de l’histoire. Au long du film, l’évolution de la relation entre cette veuve noire et D’Artagnan aspire à procurer un sentiment de confiance. Or, tant sa conduite que ses paroles inspirent surtout de la méfiance.

Côté immersion, l’ADN est le même que dans la première partie. Les costumes, les décors, et les dialogues permettent au spectateur de se plonger au coeur du XIIème siècle. Les dialogues et les plans y sont aussi accordés avec une marque de modernité.

À cela s’ajoute un humour ponctué. Il n’est pas constant, mais les quelques punchlines et dialogues vous feront certainement rire. Mais la dose est juste. Ces apartés amusantes permettent de rajeunir le récit. D’autre part, cela permet de créer un contraste avec les moments plus sérieux et sombre de l’histoire. C’est un choix supplémentaire ajoutant un caractère plus léger au récit.

Image extraite du film Les Trois Mousquetaires : Milady
Milady menace d’Artagnan dans Les Trois Mousquetaires : Milady ©Pathé

Chacun son histoire

Enfin, le suspense continu de la narration est soutenu par les multiples intrigues. Le scénario entrechoque les différentes aventures des héros. D’un côté D’Artagnan se donne corps et âme à la recherche de Constance. Athos, joué par Vincent Cassel, est hanté par un amour qu’il pensait mort, et le complot contre le Roi perturbe la France et les mousquetaires sont partis combattre la rébellion protestante à La Rochelle. Dans l’esprit du fameux « un pour tous, tous pour un », chacun a son objectif mais tous restent unis face aux péripéties qui les attendent. L’enchainement de ces récits parallèles ne laisse pas de temps de répit. Mais il faut rester attentif, un tel condensé peut être un piège et il est probable d’y perdre le fil.

Les rebondissements se poursuivent inlassablement et même jusqu’à la fin. Le film se conclut par une scène ouvrant sur un possible troisième opus. Cette idée avait d’ailleurs été émise par le producteur, Dimitri Rassam qui souhaitait adapter la suite si ces deux premiers chapitres étaient concluants.

About author

Journaliste
Related posts
ActualitéEquitationSport

Comment faire du cheval pendant ses vacances ?

À la uneCinéma

Festival de Cannes : qui est Greta Gerwig la présidente du jury ?

ActualitéFranceHistoire

Comment la Nouvelle-Calédonie est devenue française ?

À la uneCinéma

Liste noire du cinéma : "colère et impuissance" pour Raphaël Quenard

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux