À la uneActualitéInternationalPolitique

On vous présente Lilly, la Greta Thunberg de Thaïlande

Lilly, une Thaïlandaise de 11 ans, veut convaincre son pays de supprimer le plastique jetable. Un combat qu’elle souhaite mener jusqu’au bout !

Depuis quatre ans, cette jeune Thaï-Américaine nommée Lilly et qui vit dans le centre de Bangkok, se bat contre le plastique jetable. Son quotidien se résume à grimper sur son paddle, pagayer au milieu d’un canal de Bangkok et ramasser les détritus.

Une voix entendue

En juin dernier, elle a réussie à convaincre le gouvernement d’agir. Ainsi, le Central, l’un des plus grands supermarchés de Bangkok, commence à supprimer ses sacs plastiques jetables plusieurs fois par mois. L’entreprise a aussi annoncé qu’elle ne donnerait plus systématiquement de sacs à la caisse.

“Le directeur de Central a été le premier à m’écouter” s’enchante Lilly. “L’année dernière, il a accepté de mettre en place des  journées sans plastique  une fois par mois, pendant lesquels il ne distribue aucun sac jetable. Maintenant, ces journées sans plastique auront lieu une fois par semaine et l’enseigne ne donnera plus systématiquement de sac à la caisse. C’est génial ! ». Mais elle ne s’arrete pas là, puisqu’elle envisage de convaincre la société de supprimer complètement les sacs plastiques.

Un pays qui pollue

La Thaïlande, c’est le sixième plus gros contributeur mondial à la pollution des océans. Il produit 1,03 million de tonnes de déchets plastiques par an. Le plastique est omniprésent dans les magasins, peu importe le produit. D’après une étude réalisée par le gouvernement en 2017, chaque Thaïlandais utilise en moyenne huit sacs en plastique par jour. Soit un total d’environ 198 milliards par an. Le gouvernement asiatique n’a, pour l’heure, pris aucune mesure radicale. Pourtant, des images de baleines mortes après avoir avalé des sacs plastiques ont fait le tour du pays, et du monde.

En observant cette situation, Lilly, a commencé à nettoyer la plage en 2016, à huit ans. « J’ai rapidement compris que ça ne servirait à rien à long terme. Dès que j’aurai ramassé une bouteille, quelqu’un en aura jeté deux derrière mon dos, explique-t-elle. C’est là que j’ai eu le déclic : il faut supprimer le plastique de notre quotidien. »

Sur les traces de Greta Thunberg

“Bye bye plastic bags”, c’est ce qu’on peut lire chaque vendredi sur les pancartes de Lilly, qui manifeste dans les rues de la capitale. Lilly est dans la lignée du mouvement initiée par la jeune Suédoise Greta Thunberg. La jeune thailandaise intervient à une période où la jeunesse est mobilisée pour l’environnement à travers le monde. Pour elle, c’est une opportunité de se faire entendre. C’est pour cette raison qu’elle invite les grandes firmes internationales comme Coca-Cola à abandonner le plastique.

Une lutte qu’elle fait bien de mener, puisque cela fonctionne ! Elle est enfin parvenue à rencontrer le ministre de l’Éducation de son pays. Ce dernier travaille actuellement à intégrer des cours de développement et sur l’environnement dans les programmes scolaires. Pour la maman, la force de Lilly, ’”C’est d’être une enfant. Elle vient parler aux adultes avec un seul objectif : sauver sa planète.

A lire aussi : https://vl-media.fr/quand-pornhub-se-met-a-lutter-contre-la-pollution-maritime/

About author

Journaliste VL Media
Related posts
À la uneBrèvesNumériquePop & Geek

Netflix réfléchit à empêcher le partage de compte ?

À la uneCinémaCulture

STAR WARS 9 "L'ASCENSION DE SKYWALKER" bande annonce finale

À la uneActualitéArtArt / ExpoCultureFranceMusiqueSpectacles

Da Silva : "Je me sens plus proche de la naïveté de l'enfance que du cynisme des hommes".

À la uneSéries Tv

QUELLES SONT LES SÉRIES NETFLIX LES PLUS VUES ?

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux