À la uneActualitéInternationalsociété

Opposés à ce que les femmes conduisent, ils enflamment la voiture d’une Saoudienne

Depuis le 24 juin, les femmes ont la possibilité de conduire en Arabie Saoudite. Mais certains citoyens n’arrivent pas l’accepter. Récemment, des hommes “opposés au droit de la femme de conduire” ont enflammé le véhicule de Salma Al-Chérif, jeune Saoudienne de 31 ans.

La liberté n’a pas fait long feu pour Salma. Fière de pouvoir conduire dans La Mecque en toute légalité, cette caissière aurait espéré rouler plus longtemps à bord de sa nouvelle voiture. Mais impossible, elle retrouve son véhicule entièrement carbonisé.

Selon Salma, les auteurs des faits sont des hommes “opposés au droit de la femme de conduire.” Une hypothèse cohérente pour les forces de police, dans ce pays ultra-conservateur.

 

 

Ce n’est pas la seule attaque. Quelques jours après l’obtention de son nouveau droit, le 24 juin dernier, elle est violentée par les hommes de son quartier. Encore aujourd’hui, certains intégristes refusent de voir les femmes conduire. Pour eux, elles n’en sont pas capables, faute d’être moins intelligentes que l’homme.

“Dès le premier jour où j’ai pris le volant, j’ai été insulté par des hommes.”

Avant, « la moitié de mon salaire de 4 000 riyals [912 euros] était versé à un chauffeur qui m’emmenait à mon lieu de travail et qui conduisait mes parents âgés, » indique-t-elle au quotidien progouvernemental Okaz. « Mais dès le premier jour où j’ai pris le volant, j’ai été insulté par des hommes. »

 

 

 

Nouvelle ère

Cette récente liberté, les dames du pays l’a doivent à Mohamed Ben Salman, prince héritier du Royaume. Depuis plus d’un an, le vice Premier ministre d’Arabie Saoudite met en place une politique de renouvellement. Il multiplie les réformes sociétales et économiques dans l’objectif de s’éloigner des conservateurs qui dirigent le pays depuis des dizaines d’années. Ce qui importe désormais à MBS, c’est de “s’ouvrir au monde”.

A lire aussi : La légion d’honneur remise en toute discrétion au prince héritier d’Arabie Saoudite

Pour atteindre sa nouvelle cible, l’homme fort du Royaume mène des campagnes de purges anticorruption, réduit la dépendance de l’Arabie Saoudite au pétrole, et autorise les femmes à accéder aux stades de foot et au cinéma.

 

Justice sera faite

La “révolution” [terme adopté par les Saoudiennes] continuera. Les droits de femmes se multiplient de plus en plus, dans ce pays composé principalement de réactionnaires.

Pour éviter que cet acte incendiaire ne soit impuni, une enquête a été ouverte “par les agents de sécurité”. Dans le communiqué, les forces de l’ordre assurent qu’ils “trouveront les coupables”.

En appui, les internautes soutiennent Salma Chérif sur les réseaux sociaux. Sur Twitter ou Facebook, les images de voitures incendiées pullulent pour dénoncer un “acte terroriste”.

 

 

 

About author

Nicolas Baggioni a d'abord commencé à VL MEDIA en tant que stagiaire, pour ensuite devenir Reporter officiel au sein de l'équipe. Il est le correspondant sur Nice et se rend sporadiquement à l'étranger pour réaliser de Grands reportages, sous tous les formats journalistiques. Féru de géopolitique et de relations internationales, il s'occupe principalement des sujets traitant d'actualité internationale.
Related posts
ActualitéCultureSéries Tv

Demain nous appartient : La petite-fille d'une icône française rejoint le casting.

À la uneCinémaLa Loi des Séries

La tête dans le culte : Les Bronzés / Les dents de la mer (LLDS #297)

ActualitéMédias

Coup de gueule de Thierry Ardisson sur France Inter.

À la uneActualité

LREM : Agnès Thill exclue pour ses propos sur la PMA

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux