À la uneActualitéFrancePolitiqueSociété

Patrick Louis (ISSEP) : « Marion Maréchal veut sortir du modèle de pensée unique »

L’ISSEP ouvrira ses portes en septembre à Lyon. Sur VL, Patrick Louis, le co-président du Conseil Scientifique revient sur la création de l’école, balaie les critiques tout en reconnaissant peut-être « se tromper ».

Dans la famille Le Pen à chacun son bébé : le Front National pour Jean-Marie, le Rassemblement National pour Marine et l’ISSEP pour Marion. Celle qui refuse désormais de porter le patronyme Le Pen veut conquérir l’enseignement supérieur en ouvrant « l’Institut de Sciences Sociales Economiques et Politiques » (ISSEP). Une école installée à Lyon dans le quartier de la Confluence, à quelques mètres du conseil régional de Laurent Wauquiez. Pour Patrick Louis, le co-président du Conseil Scientifique, également professeur d’économie à l’Université Lyon 3, « cette école résulte d’une attente des étudiants et des acteurs de la Cité » pour « trouver des gens avec une bonne formation ».

« Une école à taille humaine pour développer le leadership »

L’ambition de l’école ? « Former les intelligences et les volontés » affirme Patrick Louis. Un objectif qui passera par un enseignement en trois axes : « un retour aux classiques pour comprendre le monde », un développement du « leadership des étudiants » par la connaissance « de la personne humaine » et une formation « aux métiers du management ». Ainsi, l’ISSEP entend trouver « les personnes qui amèneront les idées originales pour sortir de l’ornière », le tout en enseignant « la pensée unique mais pas que celle-ci » : pensée unique régulièrement dénoncée par les cadres du RN (ex-FN). Pour la première rentrée, Patrick Louis insiste sur la volonté de l’établissement d’être « à taille humaine » : ce sont 60 élèves soit « deux promotions de 30 » qui intègreront les bancs de ce nouvel institut pour la somme de 5.500 euros, à partir du Bac+3. Chargé du recrutement de l’équipe pédagogique, il affirme que celle-ci sera « de 40 personnes environ » avec à la fois « le niveau de compétences académiques requis » et une « expérience concrète sur le terrain ».

Une académie sous le feu des critiques… auxquelles répond Patrick Louis

L’ouverture de cette école n’a pas manqué de susciter la polémique. En effet, les opposants de Marion Maréchal pointèrent rapidement le fait que l’Institut ne pourra délivrer un diplôme reconnu par l’Etat. Patrick Louis le confirme en expliquant qu’il s’agira « d’un titre certifié bac+5 », expliquant qu’un diplôme est « valable lorsqu’il est reconnu par les employeurs et non par l’Etat ». Nonobstant, il explique vouloir « tout faire pour obtenir une accréditation étatique » et des partenariats universitaires. Egalement, Patrick Louis balaie les critiques sur la possible orientation politique de l’école qui, pour certains, formera uniquement les cadres de l’extrême droite : « est-ce qu’il y a un Science Po de gauche ? » demande-t-il. Pour lui, « la société met les gens en boîte » affirmant être déjà « considéré comme hors-jeu sans avoir commencé à taper dans le ballon ». « Laissez naître des écoles libres et indépendantes : ça fera du bien ! » lance-t-il sur VL « pour que la pensée politique retrouve de la réflexion et un enracinement ».

Patrick Louis sur sa carrière : « Voilà le problème […] Je me trompe peut-être ».

Interrogé sur l’avenir de sa carrière universitaire après son engagement au sein de l’ISSEP, Patrick Louis affirme que « c’est tout le problème ». En effet, selon lui, si « la connaissance n’a pas pour but de se payer un fauteuil confortable dans lequel on attend les vieux jours », le professeur d’économie des Universités de Lyon affirme : « je me trompe peut-être » en s’engageant derrière Marion Maréchal. Malgré cela, Patrick Louis, qui se définit comme « un spectateur engagé, disciple de Raymond Aron », estime que « les hommes doivent s’engager au risque de se tromper ». A quelques jours du lancement officiel de l’ISSEP et en dépit des critiques, Patrick Louis réaffirme son objectif : « faire que les Hommes découvrent leur talent pour faire leur chemin ».

 

A LIRE AUSSI… :

L’académie de Marion Maréchal ouvrira ses portes à Lyon dès la rentrée

Marion Maréchal : directrice d’une nouvelle école de sciences politiques

Related posts
À la uneEnvironnement

C'est quoi la "ligue de protection des vers de terre" ?

ActualitéCinémaMusique

5 artistes partis trop tôt

À la uneMédias

Fausse Voix, fausse maison,... les rebondissements incroyables de Secret Story

ActualitéSéries Tv

Fiction française 2023 - 2024 (ép. 1) : quelle est la réussite de la saison ?

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux