Le père a été condamné à trois mois de prison ferme. Alcoolique et violent, tant envers sa femme que ses enfants de trois et quatre ans, l’homme ne sait ni lire, ni écrire et compter selon l’avocat des enfants.

Il aurait nourri ses deux garçons quasi-exclusivement avec des gâteaux et du Coca Cola. L’avocat des enfants a déclaré :

 «Il ne se rend pas compte de la situation et dépense toutes les aides sociales en alcool. En quelques jours, la famille n’a plus rien à manger. Et ils n’ont à disposition que du Coca».

 

Les familles d’accueil sous le choc

Le procureur de la République a rapidement pris en charge les deux enfants. Les services sociaux les ont placés en famille d’accueil. Le plus âgé des deux garçons a dû se faire arracher sept dents totalement rongées par le sucre. Sa famille d’accueil a même dû lui apprendre ce qu’étaient les légumes et la viande. Le second garçon était dans un état quasi mutique.

Le vice-procureur détaille que « Les services sociaux se sont heurtés à un déni(…). Dans l’appartement, il n’y avait rien, pas de frigo, les enfants dormaient sur un matelas sans couvertures et il n’y avait pas de jouets(…). Ils étaient complètement livrés à eux-mêmes»

Les expertises doivent permettre d’évaluer les conséquences physiques et psychologiques des premières années de vie pour les deux petits garçons.

Leur père alcoolique a été condamné pour manquement à ses obligations parentales entre 2016 et 2018 par le tribunal correctionnel de Limoges. 


De plus, les enfants ont été nourris pendant longtemps au Coca Cola. En plus de son effet néfaste pour les dents et pour la santé, le sucre aurait des retombées négatives sur le comportement des enfants. C’est pourquoi un suivi médical sur le long terme s’impose.

A lire aussi : Bientôt un Coca au cannabis?