À la uneFrancePolitique

Perte de la majorité LREM à l’Assemblée Nationale ?

Selon une nouvelle parue dans Les Echos, LREM pourrait prochainement perdre sa majorité à l’Assemblée Nationale. Un 9ème groupe dénommé “Ecologie démocratie solidarité” devrait voir le jour sous peu autour de plusieurs dizaines de députés. Ce, aux côtés notamment de Matthieu Orphelin.

“Ecologie démocratie solidarité”, 9ème groupe politique

La nouvelle d’un éventuel 9ème groupe au Palais Bourbon a été recueillie ce vendredi 9 mai. Ainsi, élus marcheurs, ex-marcheurs et écologistes composeraient un nouvel assemblage politique au sein de l’hémicycle. Parmi eux, Matthieu Orphelin (ex-LREM), Aurélien Taché ou encore Cédric Villani. Des personnalités marquées par la déception au sein de leur groupe respectif. Selon le texte présentant ce projet, il s’agit de «répondre à l’urgence écologique, moderniser la démocratie, (et) réduire les inégalités sociales et territoriales». Il conviendrait de «faire entendre (leur) voix dès la préparation du plan de relance et de transformation de notre pays et de l’Europe». Par ailleurs, les députés s’engageraient dans «une force exigeante, prête à construire avec le gouvernement et la majorité chaque fois qu’ils seront à l’écoute de (leurs) propositions, comme avec tous les bancs politiques, pour construire une majorité d’idée ».

Une majorité LREM bousculée ?

Aujourd’hui, LREM compte 296 membres (contre 315 en été 2017). Selon les informations récoltées, une vingtaine de députés LREM et une trentaine d’autres députés composeraient ce nouveau groupe. Ainsi, les élus LREM passeraient sous la barre des 289 sièges nécessaires à la majorité absolue. Cette majorité a permis le passage de nombreuses lois sans réelle opposition parlementaire (d’un point de vue numérique). Théoriquement, ce 9ème groupe pourrait, par le biais d’alliances, remettre en cause la rapidité d’action des députés LREM. Toutefois, une forme d’ambiguïté idéologique persiste par un groupe se définissant comme étant «ni dans la majorité, ni dans l’opposition». En ce sens, une députée macroniste supposée intégrer le nouveau groupe a déclaré rester « pleinement engagée auprès d’Emmanuel Macron » tout en affirmant que « LREM, c’est n’importe quoi ».

Related posts
À la uneSport

[INTERVIEW] Bobby Lashley, le futur champion WWE?

ActualitéÉtudiantMédiasPolitique

Communication 2.0 : quand la politique s'en mêle

À la uneActualitéEconomieEnvironnementFranceMédiasPolitiqueSantéSociétésociétéSociété

Convention citoyenne pour le climat : dernière séance pour clôturer l'aventure

À la uneFootSport

Ligue 1 : Jorge Sampaoli, le loco 2.0 de l'OM

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux
Worth reading...
Accusations, réclamations, menaces… : Retour sur le show Jean-Michel Aulas