Santé

Peut-on fumer de l’huile de CBD ?

Le CBD est un composé naturel que l’on peut trouver dans la plante de cannabis et qui, contrairement au THC, n’a pas d’effets psychotropes. Par conséquent, les produits à base de cannabis CBD, qui ont une très faible concentration en THC, sont légaux dans l’Union européenne et ont été reconnus par l’OMS comme non néfastes et comme ayant un grand pouvoir thérapeutique. 

Voici en quelques mots la raison pour laquelle les produits à base de CBD ont connu une croissance fulgurante ces dernières années, notamment depuis que leur vente libre a été autorisée dans l’Union européenne fin 2020. Depuis, il est de plus en plus facile de trouver tous types de produits élaborés avec du CBD dans les boutiques telles que GB, qui propose une vaste gamme de produits spécialisés. 

Parmi ces produits, le plus populaire est l’huile de CBD, qui est obtenue en soumettant le cannabis à un processus de vaporisation : on le fait bouillir et on extrait une huile qui est ensuite diluée avec de l’huile végétale ou de l’alcool. 

Alors peut-on le fumer ?

La réponse courte est « oui », mais si on creuse un peu, il y a plusieurs « mais ». Le plus souvent, l’huile de CBD est prise par voie sublinguale à l’aide d’un doseur qui permet de vaporiser ou de déposer la quantité souhaitée sous la langue, où elle doit rester au moins 1 minute, sans être avalée, pour que les muqueuses l’absorbent. 

Cependant, de nombreux fumeurs ou amateurs de vapotage préfèrent la prendre sous cette forme. Il existe d’ailleurs des cartouches avec du liquide de CBD en vente pour les vapoteurs.  

Les pour et les contre

Évidemment, le fait qu’il existe des cartouches spécialement conçues pour le vapotage implique qu’il est parfaitement possible de consommer le CBD de cette façon. Vapoter du CBD implique une série d’avantages et d’inconvénients qu’il est important de mentionner.

Étant donné que la cigarette électronique fonctionne à basse température et ne fait pas entrer le produit en combustion, on évite la libération de substances cancérigènes et néfastes pour la santé qui finiraient dans l’organisme si on fumait de manière conventionnelle. De plus, on évite également des éléments nocifs tels que la nicotine présente dans le tabac, et les cartouches contiennent différentes concentrations en CBD en fonction des besoins du consommateur et de l’utilisation qu’il compte en faire : il y a une différence entre vapoter pour obtenir un léger effet relaxant et vapoter pour calmer une crise d’anxiété. 

Le CBD ne provoque ni dépendance ni sensation de « défonce », car n’étant pas une substance psychotrope, son effet est différent dans l’organisme, il est plus doux et thérapeutique. 

Parmi ses contrindications, on peut retrouver celles qui découlent du processus d’obtention de l’huile de CBD. Aujourd’hui, elle est obtenue grâce à une méthode d’extraction au CO2, mais pour réduire les coûts, certains fabricants utilisent des dissolvants dont les résidus peuvent être nocifs pour la santé. Il est donc important de se renseigner dans chaque cas. 

De plus, en vapotant du CBD, des morceaux cireux présents naturellement dans la plante peuvent s’accumuler dans les voies respiratoires et provoquer des complications à long terme. Certains fabricants utilisent des méthodes d’hivernalisation qui éliminent ces particules, mais ce processus fait augmenter le prix du produit et le rend moins puissant.

Enfin, vapoter des huiles de n’importe quel type implique d’introduire de la graisse dans les voies respiratoires, ce qui peut causer des problèmes de santé à long terme, surtout si vous en consommez régulièrement et pendant longtemps. Ainsi, bien qu’il soit parfaitement possible et légal de vapoter du CBD, les études n’apportent pas suffisamment de données concluantes en la matière. Le vapotage comporte quelques risques, mais ce qui est sûr, a priori, c’est qu’il n’est pas plus dangereux que d’autres pratiques : il reviendra au consommateur informé d’évaluer les risques et de prendre la décision finale.

About author

Informer, décrypter, divertir
Related posts
À la uneActualitéFranceSanté

Covid-19 : Top départ pour la troisième dose chez les soignants

À la uneActualitéSanté

Coronavirus : Sanofi abandonne son projet de vaccin à ARN messager

À la uneActualitéSanté

Covid-19 : La France met les bouchées doubles en dons de vaccins

À la uneActualitéFrancePolitiqueSanté

Un projet de loi devrait prolonger le pass sanitaire au-delà du 15 novembre

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux