À la uneActualitéHigh Tech

Plus de 500 millions d’euros dérobés en cryptomonnaies

La société Poly Network s’est fait dérober près de 600 millions de ses actifs en cryptomonnaies par un hackeur. L’entreprise estime cette perte à environ 600 millions de dollars. Le pirate a déjà restitué plus de la moitié du butin.

Mardi 10 août, la société Poly Network a découvert qu’une grande partie de ses actifs en cryptomonnaies (Ethereum, Oxypolygon et Binancechain) a été subtilisé par un hackeur. Le préjudice s’élève à plus de 600 millions de dollars pour l’entreprise suisse. Avec ce chiffre, Poly Network devient la victime du plus grand vol de cryptomonnaies de l’histoire. Le précédent record était de 537 millions de dollars.

L’entreprise spécialisée dans les cryptomonnaies a rapidement découvert la faille informatique qui a permis ce vol. Le hackeur s’est immiscé dans des échanges entre l’entreprise et un autre parti pour récupérer toutes les cryptomonnaies. La firme a ensuite sommé le pirate de lui rendre ses actifs avec la diffusion d’une lettre publique.

L’entreprise ne s’est pas arrêtée là. Elle en a profité pour publier les adresses internet sur lesquelles les sommes ont été transférées. De cette manière, Poly Network communique avec les autres acteurs du milieu des cryptomonnaies pour placer les comptes du hackeur sur liste noire.

Le hackeur rend l’argent petit à petit

Dans sa lettre, l’entreprise rappelait au pirate que ses actions étaient illégales et pouvaient entraîner des poursuites. De plus, une entreprise de sécurité informatique chinoise a réussi à récupérer l’IP du hackeur et son adresse mail. “L’équipe de sécurité de SlowMist a récupéré l’adresse e-mail de l’attaquant, son adresse IP et les empreintes digitales de l’appareil grâce au suivi en chaîne et hors chaîne” précise-t-elle dans un tweet.

Le lendemain, le hackeur a commencé à rendre une partie des actifs dérobés à Poly Network. Par salve, le pirate a retourné les cryptomonnaies à l’entreprise. Dans la première, l’entreprise a récupéré un peu plus de 4 millions de dollars. La deuxième atteint la somme de 260 millions. A l’heure actuelle, le hackeur a rendu 342 millions dollars. La société attend toujours le retour des 268 millions manquants, tous en ethereum.

Malgré ce vol record, les piratages de portefeuille de cryptomonnaies sont en forte baisse ces dernières années. 4,5 milliards de dollars en 2019, 1,9 milliards en 2020 et seulement 432 millions depuis le début de l’année. Cette baisse peut s’expliquer par la lutte contre les cyberattaques entamées par de nombreuses entreprises ces dernières années. Une cybersécurité devenue primordiale pour les Etats et sociétés du monde entier.

A lire aussi : Ethiopie : des centaines de cas de viols, d’esclavage sexuel et de mutilations au Tigré

About author

Journaliste
Related posts
À la uneCultureFranceSociété

Les Cœurs Doubles (2/4) : Ce pays loin des yeux, mais près des cœurs

À la uneActualitéArtCultureInternationalMusique

LP : Même dans l’intimité, on m’appelle LP!

À la uneSport

[INTERVIEW] Jeff Hardy, le guerrier aux cheveux arc-en-ciel bientôt Willow the Wisp chez WWE ?

À la uneFootInternationalSport

Les LGBT seront en sécurité à la Coupe du Monde mais le Qatar fixe certaines limites

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux