À la uneFranceMédias

Pourquoi BFMTV et RMC ont ouvert une enquête interne suite à une plainte contre Jean-Jacques Bourdin ?

Jean-Jacques Bourdin, journaliste travaillant chez BFMTV, est la cible d’une plainte d’une journaliste, l’accusant d’agression sexuelle.

Dimanche 16 janvier, le groupe Altice Média, propriétaire de BFMTV et RMC entre autres, a annoncé mener une enquête interne après qu’une journaliste ayant travaillé chez BFMTV ait accusé Jean-Jacques Bourdin d’agression sexuelle.

C’est dans un commissariat du 16e arrondissement de Paris que la journaliste a déposé plainte à l’encontre de l’homme de 72 ans. Les faits remontraient à 2013, alors qu’elle n’avait que 24 ans. Alors en déplacement à Calvi, en Corse, dans le cadre d’un déplacement professionnel qu’elle partageait avec Jean-Jacques Bourdin, ce dernier a tenté de l’embrasser de force après l’avoir « saisie par le cou », déclare-t-elle dans un entretient avec le journal Le Parisien.

Après cela, le journaliste aurait tenu ces propos : « J’obtiens toujours ce que je veux ». L’affaire ne s’arrête pas là puisque la journaliste a reçu de nombreux messages et mails de sa part quant à son attirance pour elle, l’un d’eux, qu’elle a transmis au commissariat, a été dévoilé au sein de l’article du Parisien : « Tu me tentes tous les matins… J’aime ton regard »

Cette affaire se déroule alors que la parole des femmes se libère sur le sujet des agressions sexuelles, mettant en lumière les actions de nombreux hommes. Cette année, ce sont deux célèbres journalistes qui ont été accusés : Nicolas Hulot et Patrick Poivre D’Arvor. Quant à Jean-Jacques Bourdin, la journaliste dit ne plus avoir peur de prendre la parole : «Je ne suis plus une jeune journaliste effrayée de perdre mon poste et je sais que je n’avais pas à subir ce que j’ai subi ».

Étant donné que les faits se sont déroulés il y a neuf ans, la prescription est appliquée car, pour une agression sexuelle, le délai pour déposer plainte s’arrête six ans après les faits. Cependant, le parquet de Paris a été saisi. Quant à Jean-Jacques Bourdin, ce dernier a nié les accusations qui lui sont reprochés. Pour rappel, en 2019, ce sont près de 94 000 femmes qui ont été victimes de viol ou de tentative de viol en France, selon les chiffres du gouvernement.

A lire aussi : 5 éléments pour comprendre … la prescription en matière de justice

About author

Journaliste
Related posts
À la uneHigh Tech

Bientôt une montre connectée qui détecte la fièvre ?

À la uneMédias

Lopez, Jarry et Ruquier pour les dimanches de France 2

À la uneMédias

Hôtel du temps va revenir sur France 3

À la uneFootSport

5 personnalités à suivre pendant l'Euro féminin 2022

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux