À la unePolitique

Pourquoi Macron ne peut pas utiliser l’article 16 de la Constitution en cas de cohabitation ? 

Une information relayée par Europe 1, mais démentie rapidement par l’Élysée, a laissé croire que le Président Emmanuel Macron pourrait utiliser l’article 16 de la Constitution pour s’accorder des “pouvoirs exceptionnels” en cas de cohabitation. Cette spéculation, largement diffusée sur les réseaux sociaux, est jugée absurde par les experts. 

Une rumeur en pleine campagne électorale 

Le mercredi 19 juin, en pleine campagne pour les élections législatives, une rumeur a émergé : Emmanuel Macron pourrait activer l’article 16 de la Constitution après le second tour, s’octroyant ainsi des “pouvoirs exceptionnels”. Cette rumeur, initialement lancée par un article d’Europe 1, a été rapidement démentie par l’Élysée, mais cela n’a pas empêché sa propagation sur les réseaux sociaux

Qu’est-ce que l’article 16 de la Constitution ?

L’article 16 de la Constitution française donne au Président des “pouvoirs exceptionnels” en cas de menace grave et immédiate pour la République et d’interruption du fonctionnement normal des institutions publiques. Dans ce cadre, le Président peut prendre des mesures normalement réservées au Parlement et exercer le pouvoir réglementaire sans l’approbation du Premier ministre et des ministres. 

Mais les experts en droit constitutionnel ont jugé cette hypothèse irréaliste. Paul Cassia, constitutionnaliste reconnu, a expliqué à CheckNews que les conditions pour activer l’article 16 ne seraient pas réunies après les élections, rendant cette option injustifiable. L’Élysée a fermement démenti cette rumeur, soulignant que l’article d’Europe 1 manquait de sources fiables. Un porte-parole a déclaré : « Nous n’avons pas été consultés avant la publication de cet article. » Le journaliste à l’origine de l’article, spécialisé en politique à Europe 1, n’a pas souhaité commenter.

A lire aussi : C’est quoi la dissolution de l’Assemblée nationale ? | VL Média (vl-media.fr)

Malgré le démenti officiel, la rumeur a continué de se répandre sur les réseaux sociaux, alimentée par des personnalités et des militants d’extrême droite. Des figures comme Florian Philippot ont utilisé cette information pour critiquer violemment le gouvernement, attisant ainsi la méfiance et les tensions politiques. 

Cette situation montre encore une fois la rapidité avec laquelle des informations non vérifiées peuvent se propager et influencer l’opinion publique.

About author

Journaliste
Related posts
À la uneMédiasPeople

Bardella chez Hanouna : qui est la journaliste people Mimi Marchand ?

À la uneMédias

5 dates clés dans la carrière de Nonce Paolini (1949-2024)

À la uneSéries Tv

Mercato et La recrue : pas de saison 2 pour les nouveautés de TF1

À la uneFranceSociété

L'abbé Pierre accusé d'agressions sexuelles ?

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux