Mercredi 14 mars, le ministre de l’Économie et des Finances Bruno Le Maire a déclaré au micro de RTL vouloir « assigner Google et Apple devant le tribunal de commerce ». Une affirmation à laquelle Google France n’a pas tardé à réagir.

« Une sanction qui se chiffre en millions d’euros »

Bruno Le Maire ne compte pas se laisser impressionner par  les puissantes multinationales Google et Apple. En effet, le ministre remet en cause la façon dont les deux géants mondiaux traitent de manière « inacceptable » les star-up françaises : « J’apprends que lorsque que des développeurs veulent développer leur application et la vendre à Google ou à Apple, ils se voient imposer les tarifs. Google et Apple récupèrent les données. Google et Apple peuvent modifier unilatéralement les contrats avec les développeurs. Tout cela est inacceptable. Ce n’est pas l’économie que nous souhaitons« . Pour lutter contre ces « pratiques commerciales abusives », Bruno Le Maire affirme qu’une « sanction qui se chiffre en millions d’euros » pourrait être appliquée.

Info #RTLMatin : le ministre de l’Économie @BrunoLeMaire va assigner Google et Apple devant le tribunal de commerce de Paris pour « pratiques commerciales abusives », au micro de @EliMartichoux pic.twitter.com/DLKpAJ3pt5

— RTL France (@RTLFrance) 14 mars 2018

Google riposte

Selon les informations de RTL, un porte parole de Google France a vite réagit aux accusations du ministre : « Avec plus de 1.000 téléchargements par seconde, Google Play est un excellent moyen pour les développeurs d’applications en Europe, de toutes tailles, dont beaucoup en France, de proposer leurs applications aux utilisateurs du monde entier ». Ce dernier a également précisé que Google avait collaboré « avec la DGCCRF (Direction générale de la Concurrence, de la Consommation et de la Répression des fraudes NDLR) sur de nombreux sujets ces dernières années, y compris sur Google Play » , avant d’affirmer que l’entreprise était prête à défendre sa position « devant les tribunaux ».