À la uneEnvironnementFrancePolitique

Présidentielle 2022 : et l’environnement dans tout ça ?

présidentielle 2022

À deux semaines du premier tour, le sujet de l’environnement est très peu abordé par les candidats. Ils ne sont d’ailleurs pas tous d’accord, chacun ayant un avis divergent notamment sur la sortie du nucléaire.

Alors que le premier tour arrive à grands pas, les candidats à l’élection présidentielle s’expriment peu sur la question environnementale. Certaines propositions sont quand même faites. La problématique qui revient régulièrement est celle de l’énergie notamment du nucléaire et des éoliennes.

Quel avenir pour le nucléaire ?

C’est un des sujets qui divise le plus. D’un côté ceux qui sont contre le nucléaire. Trois candidats se positionnent en ce sens. Jean-Luc Mélenchon prône une sortie progressive afin d’éviter la flambée des prix. C’est une idée défendue aussi par Yannick Jadot qui se fixe la date de 2035 pendant qu’Anne Hidalgo, elle, vise 2050.

La fin du nucléaire n’est pas au goût de tout le monde. Les candidats situés très à droite veulent, eux, mettre fin aux éoliennes. Interdiction de tout nouveau projet sur terre ou en mer, démantèlement des parcs existants pour Marine Le Pen et Éric Zemmour. Quant à Nicolas Dupont-Aignan, il aimerait faire disparaître l’ensemble des éoliennes d’ici cinq ans.

Les trois candidats annoncent vouloir miser sur le nucléaire. Cependant, c’est un scénario qui ne serait pas viable. Des réacteurs anciens que les ingénieurs français sont dans l’impossibilité, techniquement, de remplacer. Les énergies renouvelables dont les éoliennes sont donc encore nécessaires.

Puis, certains des candidats comme Emmanuel Macron, Valérie Pécresse ou encore Fabien Roussel, veulent s’appuyer sur le nucléaire. Leurs projets seraient de continuer la construction des réacteurs d’un côté, mais de développer dans un même temps les énergies renouvelables.

Quelles sont les autres propositions ?

Pas de propositions qui sortent vraiment du lot. L’ensemble des candidats est plutôt d’accord en ce qui concerne la mise en place de moyens pour rénover les logements, développer plus de transports en commun… Des idées peu innovantes avant le premier tour à l’élection présidentielle alors que la société prend de plus en plus conscience de l’importance de la protection de l’environnement.

À lire aussi : Ligne rouge de l’OTAN: c’est quoi être “cobelligérant” ?

About author

Journaliste
Related posts
À la uneInternational

Attaque du Capitole : que retenir des déclarations de cette ex-collaboratrice de Trump ?

À la uneInternationalsociété

Le chanteur R.Kelly condamné à 30 ans de prison

À la uneFranceSociété

Salah Abdeslam : perpétuité incompressible pour le survivant du commando du 13 novembre 2015

ActualitéEconomieFrance

Qu’est-ce qu’on appelle des « superprofits » ?

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux