À la uneSéries Tv

Previously on : Profilage Saison 6 (avant la saison 7)

La saison 7 de Profilage arrivera sur TF1 le 20 octobre prochain. L’occasion de se repencher sur la saison 6 qui marquait le début de la fin pour Chloé Saint Laurent.

previouslyon-radio-vl

Reprendre le fil de Profilage après le cliffhanger exceptionnel qui mettait un terme à une remarquable saison 5 n’est pas une chose aisée. Les sommets atteints par cette cinquième saison invitaient Fanny Robert et Sophie Lebarbier à relever le challenge qu’elles s’étaient elles même posé, à savoir faire encore mieux, encore plus fort. Or après avoir atteint des sommets la tâche était rude. La saison 6 se poursuit pourtant dans la même veine que les précédentes et les auteures continuent de maîtriser à merveille les codes des séries policières traditionnelles couplés aux ressorts psychologiques et dramaturgiques qui sont l’apanage de Profilage. Elles continuent d’instiller un redoutable suspense et mènent leur barque jusqu’à son terme sans faire de concessions. C’est l’une des nombreuses qualités de la série. Pour cette saison 6, la qualité justement est toujours au rendez-vous, cela va sans dire, même si quelques faiblesses apparaissent ça et là, tempérant notre ressenti. Le procédé du time jump notamment, déjà utilisé entre les saisons 4 et 5 ressemble à ce qui pourrait s’apparenter à une facilité narrative, même si tout cela est très bien exécuté. C’est plus la répétition de la manœuvre qui interroge sur la capacité à s’extirper de schémas narratifs extrêmement touffus autrement que par le biais d’une pirouette. Mais c’est un choix assumé et qui se respecte même s’il nous a légèrement agacé.

La saison 5 avait atteint un degré de noirceur vertigineux et en saison 6, on ressent clairement que la série laisse la fantaisie s’installer, ce qui permet avouons le une respiration bienvenue, favorisée par l’arrivée du personnage de Sophie de Fürst. Si ses origines sont quelque peu tirées par les cheveux, la jeune actrice, lumineuse, malgré un personnage qui recèle bien des zones d’ombre, réussit parfaitement son intégration dans l’équipe. Le personnage de Viviane aux traits fantaisistes et comiques trop appuyés symbolise également cette envie d’oxygène. On sent parfois les scénaristes moins à l’aise pour la bonne humeur que pour la tragédie, mais ces quelques accrocs mineurs n’en rendent pas la série moins passionnante.

Les histoires sont toujours extrêmement maîtrisées et touffues, les acteurs, invités ou réguliers, sont à nouveau très bons. Odile Vuillemin et Raphaël Ferret ont des partitions à jouer réellement ébouriffantes et ils démontrent la variété de leur palette de jeu. L’épaisseur que prend notamment Raphaël Ferret dans la première partie de la saison est significative du talent du comédien et de sa capacité à sortir d’une zone de confort dans laquelle il aurait pu se complaire. Les intrigues indépendantes tout comme le fil rouge sont très efficaces et il est également très touchant de voir la poésie s’inviter au détour d’une très jolie scène dans l’épisode Viscéral. Philippe Bas confirme quant à lui qu’il n’est pas uniquement la caution physique de la série car son personnage bénéficie également d’un beau traitement, peut-être en deçà des autres, mais le comédien s’en tire haut la main et démontre dans plusieurs séquences une véritable intensité. Odile Vuillemin on l’a dit a de nouveau l’occasion de faire briller son talent et elle ne s’en prive pas, faisant de son chant du cygne, un festival pour Chloé Saint Laurent. La comédienne est tout à la fois, drôle, curieuse, agaçante, perdue et fantaisiste. On attendait son départ à la fin de cette saison 6 mais il aura été finalement décidé de conserver Chloé pour deux derniers épisodes qui ouvriront la septième saison.

Comment la série va reprendre sa route, amputée de son atout numéro? Fanny Robert et Sophie Lebarbier vont-elles parvenir à passer un coup de pinceau salvateur pour faire rebondir Profilage dans la bonne direction? Réponse le 20 octobre.

Source: TF1

About author

Journaliste pôle séries et La Loi des Séries, d'Amicalement Vôtre à Côte Ouest, de Hill Street Blues à Ray Donovan en passant par New york Unité Spéciale, Engrenages, Une famille formidable ou 24, la passion n'a pas d'âge! Liste non exhaustive, disponible sur demande!
Related posts
ActualitéCultureSéries Tv

Demain nous appartient : La petite-fille d'une icône française rejoint le casting.

À la uneCinémaLa Loi des Séries

La tête dans le culte : Les Bronzés / Les dents de la mer (LLDS #297)

À la uneActualité

LREM : Agnès Thill exclue pour ses propos sur la PMA

À la uneActualité

Pourquoi il faut regarder The Seven Deadly Sins, le nouvel animé sur Netflix

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux