À la uneActualitéFrancePolitique

Primaire des Républicains : Henri Guaino candidat et Sarkozy toujours dans le double jeu

Henri Guaino vient de se déclarer candidat à la primaire des Républicains, ce lundi matin sur la radio France Inter. C’est le douzième candidat déclaré à la primaire de droite.

Bataille. On le sait, la primaire de la droite est synonyme de guerre. Et dans ce combat, un nouveau candidat vient de se déclarer : Henri Guaino. C’est donc le douzième candidat officiel de la primaire des Républicains.

Moi-même

Dans une course, chaque participant veut arriver premier. Le fameux dicton, « l’important c’est de participer », les personnages politiques ne l’approuvent pas. Chez les Républicains, c’est encore plus concret. On se souvient de l’acharnement entre Copé et Fillon pour la présidence de l’UMP en 2012. L’un est vainqueur, l’autre aussi, personne ne peut les départager et dans ce fiasco interminable qui avait duré de longues semaines, Jean-François Copé s’en était sorti vainqueur. Mais l’homme – François Fillon – qui voulait « casser la baraque » n’est pas très loin. Juste derrière. Copé, lui, fait les plateaux télé, avance de chaine en chaine comme un fabuleux « député BFM » et pendant ce temps il se passe des choses dans le parti de Nicolas Sarkozy.

Un douzième candidat donc, et ce n’est sûrement pas le dernier, vient d’annoncer qu’il participe à la fameuse course de la droite, sur France Inter, ce matin. « Quel candidat allez-vous soutenir ? » lui demande-t-on sur la radio France Inter. Lui répond « moi-même ». C’est clair. Henri Guaino le dit lui-même : « il ne veut pas rester les bras croisés ». C’est sûr que dans ce parcours, il devra sortir les poings. Pourtant Henri Guaino a toujours blâmé la primaire. Plus tôt, il avouait que cette primaire était « une très mauvaise idée ». Mais lui est différent, il veut incarner les valeurs du « gaullisme ».

Cette annonce intervient juste au moment où le Président de la République se rend à Colombey-les-Deux-Églises, honorer la mémoire du Général de Gaulle. Coïncidence ?

Sarkozy, profiteur ?

Nicolas Sarkozy, actuel président du groupe Les Républicains, ne s’est toujours pas déclaré candidat. Pourquoi ? Le non-cumul. Si l’ex-Président de la République se déclare candidat, il devra démissionner de son poste de numéro un des Républicains. Belle vitrine pour faire sa campagne. Alors autant attendre le dernier moment. Ce qui n’est pas du goût des autres personnalités politiques de son parti. Les candidats de la primaires des Républicains crient au scandale en dénonçant le double-jeu de Nicolas Sarkozy.

Pour Gérald Darmanin, membre du parti les Républicains proche de Xavier Bertrand, l’ex-Président de la République serait  « un excellent candidat ». Rappelons les candidats déclarés à la primaire de droite : Alain Juppé, François Fillon, Jean-François Copé, Bruno Le Maire, Nadine Morano, Nathalie Kosciusko-Morizet, Hervé Mariton, Frédéric Lefebvre, Geoffroy Didier, Jacques Myard, Jean-Frédéric Poisson et Henri Guaino. La liste est longue et quelques noms devraient encore se rajouter.

Les candidats ont jusqu’au mois de novembre pour s’inscrire. Grande course. Une primaire qui risque de mettre plus d’un candidat dans un état secondaire.

A voir aussi : 

Hollande suit-il vraiment les traces du Général De Gaulle ?

*Crédit photo à la Une : actu-médias.com

Related posts
À la uneActualitéInternationalSociété

La vente d’éléphants à des zoos bientôt interdite ?

À la uneActualitéHigh TechInternational

Elon Musk veut atomiser Mars

À la uneActualitéInternational

Un attentat kamikaze fait 63 morts à Kaboul lors d'un mariage

À la uneActualitéFaits DiversFranceInternational

Le randonneur Simon Gautier retrouvé mort en Italie

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux