À la uneActualitéFrancePolitique

Hollande suit-il vraiment les traces du Général de Gaulle ?

Ce lundi, le président de la République François Hollande se rendra à Colombey-les-deux-Eglises pour se recueillir sur la tombe du Général de Gaulle, icône politique française et symbole de la résistance. Réelle revendication ou simple récupération politique ?

Alors qu’un mouvement gaulliste de la France s’est affirmé en politique à l’approche des présidentielles et que la côte de popularité du gouvernement est au plus bas, le Président de la République François Hollande se rendra à Colombey-les-deux-Eglises ce lundi après-midi. C’est une première dans l’univers politique : en effet, aucun Président ou Premier ministre socialiste en exercice n’a effectué cette démarche auparavant.

Cet événement n’est en réalité qu’une mise en pratique d’un rapprochement du président vers le Général de Gaulle. Une idéologie gaulliste qu’il reprend dans ses discours depuis longtemps et qu’il concrétise actuellement. Étrange donc quand une branche totale de la droite se revendique aussi du même bord.

commons.wikimedia.org

Hommage sur la tombe du Général de Gaulle / commons.wikimedia.org

Général De Gaulle : quand la récupération n’a plus de couleur politique

Déjà en novembre 2015, le comportement politique avait agacé de nombreux habitants du village de Haute-Marne. “Ils espèrent se servir du Général de Gaulle pour les élections. Récupérer le nom de de Gaulle ça m’énerve” avait annoncé un Colombéen au micro d’Europe 1. Il est clair qu’à l’époque, le “défilé des politiques” avait fait parler de lui. Florian Phillipot, Nicolas Dupont-Aignan et de multiples figures de gauche comme Anne Hidalgo avaient fait le déplacement à un mois des élections régionales de décembre 2015.

Florian Philippot devant la tombe du Général De Gaulle / rtl.fr

Florian Philippot devant la tombe du Général de Gaulle / © rtl.fr

Comment tirer le vrai du faux dans ce cas ? Qui partage vraiment ses idées et qui se frotte les mains en se recueillant ? Une chose est sûre, même si le Général appartient à tous les français, il doit sans doute se retourner dans sa tombe lorsque des représentants Front National viennent déposer des fleurs sur sa sépulture. Le parti s’est d’ailleurs construit à ses débuts contre cette idéologie Gaulliste, en soutenant l’OAS qui avait comme projet de tuer le Général.

Chaque parti semble donc bénéficier de son soutien indéfectible

Ce magnifique pèlerinage semble donc plus proche de la chasse aux voix que de l’idéologie politique. “De Gaulle aurait fait ceci, de Gaulle aurait fait cela …” en réalité, personne ne sait réellement ce que le Général aurait fait et chacun utilise cette phrase pour faire parler le défunt. Une occasion pour le faire appartenir au parti politique de chacun.

Triste réalité donc d’une récupération immonde et qui salit le défunt comme de nombreux autres dans le milieu politique. Reste à savoir si le “soutien” d’une personne décédée qui s’est battue pour son pays influence réellement les électeurs et si de nombreuses personnes tombent dans ce piège électoral.

Related posts
À la uneActualitéBrèvesMédiasSociété

Cash Investigation : Qui profit de nos impôts ?

À la uneActualitéBrèvesMédias

Spin the Wheel : L'adaptation arrive sur TF1

À la uneActualitéBrèves

Nous anti-gaspi, la nouvelle enseigne du 19ème

À la uneActualitéArt / ExpoCinémaCulturePop & Geek

Calendrier Marvel : 14 films et héros d'ici 2023

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux