À la uneActualitéEconomieEntrepreneurFrancePolitique

Prime Now : à peine arrivé en France, le service d’Amazon s’attire les foudres de la Mairie de Paris

Prime Now est un service proposé par la firme américaine Amazon. Le concept : effectuer la livraison d’une commande en seulement une heure après la validation de l’achat. Une révolution qui inquiète la ville de Paris.

Rien ne doit bouger. Pourquoi le changement et la nouveauté font-ils si peur aux personnalités politiques françaises ? Après les scandales à répétition qui ont mis en cause Uber, les polémiques sur les nuits chez l’habitant à Paris grâce au site Airbnb, c’est maintenant à la livraison expresse d’Amazon d’en prendre pour son grade. Comme si le mouvement parfait devait être stationnaire et uniforme, la mairie de Paris tape sur la dernière nouveauté : le service Prime Now d’Amazon. L’Ubérisation de la société fait peur aux politiques, c’est pourtant l’avenir : le futur inquiète.

Concurrence déloyale

Arrivé il y a une semaine en France, Prime Now devrait pouvoir permettre une révolution aux parisiens et à quelques communes situées dans la petite-couronne. Le service, présent dans près de quarante villes sur la planète est réservé aux abonnés Amazon Premium. Disponible depuis 2014 aux Etats-Unis, Prime Now permet de se faire livrer chez soi une commande passée sur internet, en moins d’une heure. Les livreurs sont des prestataires extérieurs comme Top Chrono. Révolutionnaire.

« De prime abord ça peut être une très bonne nouvelle de dire qu’il peut y avoir un nouveau service commercial, sauf que c’est un lieu de vente dématérialisé, qui n’a pas du tout les mêmes contraintes que tous les autres commerces aujourd’hui » a déclaré la maire de Paris sur France Info.

Alors la Mairie de Paris s’inquiète. Anne Hidalgo voit d’un mauvais oeil l’arrivée d’un tel dispositif en France et notamment dans la capitale. « Cette opération est susceptible de déstabiliser gravement les équilibres commerciaux parisiens » note l’élue.

Etre intransigeant

Pour l’adjointe à la Mairie de Paris, Olivia Polski, c’est une concurrence déloyale. « La Ville de Paris sera intransigeante vis-à-vis d’Amazon » déclare la Mairie de Paris. Plusieurs points sont notés par la Mairie de Paris : « La préservation du commerce de proximité », « la qualité de vie des riverains au regard de la logistique du centre et du trafic des véhicules de livraison », « le degré de pollution généré par les véhicules et l’activité du lieu » ou « la politique de ressources humaines menée par Amazon ».

Pour aller encore plus loin, la Mairie de Paris a annoncé « la nécessité de définir, par la loi, des garde-fous en mesure d’éviter que de tels services ne viennent à constituer une concurrence déloyale à l’égard des commerçants et artisans“.

Le centre de distribution de Prime Now est situé dans le XVIII ème arrondissement de Paris. Un entrepôt de près de 4000 m2 où 18 000 références sont proposées et près de 4000 produits alimentaires peuvent être distribués. Révolution ou véritable danger pour l’économie ?

About author

Informer, décrypter, divertir
Related posts
À la uneSportTennis

Résumé de la 3ème journée de Roland-Garros 2020

À la uneSéries Tv

Portrait craché : Danny Wilde et Lord Brett Sinclair

À la uneLa Loi des SériesSéries Tv

Schitt’s Creek, la comédie sacrée aux Emmy Awards

À la uneEmissionsLes Prolongations

Les Prolongations #57

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux