À la uneSéries Tv

Princesse Sarah : le dessin animé culte est sur Netflix

Tous ceux qui ont grandit dans les années 80 et 90 connaissent la petite Sarah Crewe ou Princesse Sarah. Le dessin animé est à redécouvrir sur Netflix.

Avec Candy, c’est sans doute le dessin animé sur le destin tragique d’une petite fille le plus connu. Princesse Sarah a été diffusée de nombreuses années sur La 5, avant d’arriver naturellement dans le Club Dorothée. Les 46 épisodes de la série sont diffusés sur Netflix depuis le 15 décembre !

La jeune Sarah est envoyée en Angleterre par son père, qui a fait sa fortune dans les mines d’Inde, et ceci afin d’intégrer un pensionnat. Une fois arrivée, elle impressionne tout le monde par la richesse de ses habits et le raffinement de son allure. Elle s’attire aussi des jalousies, mais rien ne semble vouloir troubler la nouvelle vie de Sarah au sein du pensionnat. Tout va brutalement changer. Le jour de son anniversaire, elle apprend la mort de son père en Inde. Sarah est orpheline et ruinée. Dans un élan de bonté assez rare, Mademoiselle Mangin, la directrice de l’établissement, refuse de mettre Sarah à la rue et fait d’elle une bonne pour l’internat. Débute alors pour la jeune fille une nouvelle vie. Fini le luxe, elle doit désormais travailler et, pire, supporter les brimades et les moqueries de ses ex-camarades. Mais Sarah garde au fond d’elle une petite lumière, vaillante…

Mais aurez-vous deviné la différence entre cette version et celle  » des années 80  » ? Sur Netflix, exit le générique culte de Cristina D’Avena et place au générique original

About author

Rédacteur en chef du pôle séries, animateur de La loi des séries et spécialiste de la fiction française
Related posts
À la uneMédias

The Voice : on était dans les coulisses des répétitions de la finale

À la uneSéries Tv

Plus Belle la Vie : qui était Abdel Fedala que jouait Marwan Berreni?

La Loi des Séries 📺Séries Tv

Les gouttes de Dieu : Fleur Geffrier - invitée / Marion Christmann et Gaël Cottat | La loi des séries #776

À la uneEquitationSport

JO 2024 : comment transporte-t-on les chevaux ?

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux