Non classé

Le projet de loi asile et immigration a été adopté par l’Assemblée Nationale

L’Assemblée Nationale a voté en première lecture ce dimanche le délicat projet de loi asile et immigration, visant entre autres à réguler l’immigration. Une nouvelle réjouissante pour le gouvernement actuel.

Un projet de loi qui divise

Dimanche 22 avril a été voté le projet de loi asile et immigration à l’Assemblée Nationale, avec pour objectif, une immigration maîtrisée, un droit d’asile effectif et une intégration réussie. Ce sont 228 députés qui ont voté pour, 139 contre et 24 se sont abstenus, au terme de plus de soixante heures de débats et d’un millier d’amendements examinés.

Parmi les partisans du projet, une très large majorité du groupe la République En Marche a voté positivement, excepté, Jean Michel Clément, député de la Vienne. Le président LREM à l’Assemblée Nationale Richard Ferrand avait déclaré : “Si s’abstenir était un pêché véniel, voter contre un texte était un pêché mortel qui méritait l’exclusion.”. Jean Michel Clément a donc décider d’anticiper son exclusion en se mettant à l’écart du groupe parlementaire. Les groupes UDI-Agir et indépendants et MoDem complètent les partisans du projet de loi. Les Républicains et le Front National, à droite, et la Nouvelle Gauche, le groupe La France insoumise et les communistes (GDR), à gauche, ont voté contre le texte.

Défendue par le Ministre de l’Intérieur, critiquée par la droite et la gauche

Droite GIF by franceinfo - Find & Share on GIPHY

L’objectif est binaire : faciliter à la fois l’expulsion des refusés et l’accueil des acceptés. Plusieurs modifications majeures ont été apportées : la réduction à six mois, recours compris, contre onze aujourd’hui, de l’instruction de la demande d’asile, l’abaissement de neuf mois à six concernant le délai pour les réfugiés pour trouver un travail … Pourtant, à gauche et à droite, la loi dérange. La président du Front National, Marine Le Pen, y voit une “loi d’organisation d’une immigration supplémentaire”, tandis que la communiste Elsa Faucillon juge que cette loi “fait de l’étranger un suspect”. Une loi qui n’a pas encore fini de faire parler.

Related posts
Non classé

Bon Plan : l'ISEG Bordeaux fait sa rentrée

Non classé

Escape Kedge

À la uneActualitéFranceMédiasNon classé

Droit TV : Canal + attaque Mediapro en justice

Non classé

Paris sportifs sur une ressource 1xBet avec de meilleurs coefficients

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux