À la uneActualitéSport

Qualifications en Coupes d’Europe : L’UEFA communique sur sa position

Hier, jeudi 23 avril, le Comité Exécutif de l’UEFA s’est réuni afin de faire un état des lieux suite à l’épidémie de Covid-19 et de prendre des décisions importantes concernant la suite de la saison.

L’UEFA calme le jeu. Trois semaines après avoir tapé très fort sur la ligue de football belge, en la menaçant d’exclusion des coupes européennes la saison prochaine pour avoir annoncé mettre fin à sa saison, l’organisateur du foot européen a finalement revu sa position. Alors que les championnats belges, néerlandais et écossais n’iront pas à leur terme, l’UEFA a rappelé que la priorité devait être de terminer les ligues nationales.

« L’UEFA exhorte les associations et les ligues nationales à explorer toutes les options possibles pour jouer toutes les compétitions nationales de haut niveau donnant accès aux compétitions interclubs de l’UEFA jusqu’à leur conclusion naturelle. Cependant, l’UEFA souligne que la santé des joueurs, des spectateurs et de tous les acteurs du football ainsi que du grand public doit rester la principale préoccupation à l’heure actuelle. »

Un changement de doctrine qui pourrait donc modifier les rapports de force en France comme ailleurs. Alors que les joueurs de Ligue 1 ont manifesté à une courte majorité leur opposition à une reprise de la saison courant juin comme espéré par la LFP, ces derniers vont pouvoir s’appuyer à la surprise générale sur les consignes de prudence désormais édictées par l’UEFA.

« Le scénario idéal, si la situation pandémique le permet, est de terminer les compétitions nationales actuellement suspendues, permettant aux clubs de football de se qualifier pour les compétitions interclubs de l’UEFA sur la base du mérite sportif dans leur format d’origine. Si ce résultat n’était pas possible, en particulier en raison de problèmes de calendrier, il serait préférable que les compétitions nationales suspendues recommencent avec un format différent de manière à faciliter encore la qualification des clubs sur la base du mérite sportif. »

Pas de calendrier précis, ni même de date butoir pour terminer les compétitions domestiques. L’UEFA envisage aujourd’hui deux scénarios différents, avec les matchs restant de C1 et de Ligue Europa disputés dans le même temps que la fin des championnats nationaux si nécessaires.

Les instances nationales pourront décider des qualifiés pour la saison prochaine

Alors qu’elle reconnaît que « la santé des joueurs, des spectateurs, et de toutes les personnes concernées par la reprise du football doivent rester le premier critère de décision », l’institution, poussée par les exemples belges et néerlandais, prévoit désormais deux exceptions qui offrent la possibilité aux Ligues nationales de mettre fin à leur saison dès maintenant :

  • « L’existence d’une consigne gouvernementale officielle qui interdirait aux compétitions de reprendre et d’aller à leur terme sans mettre en danger la tenue de la saison 2020/2021 ». C’est par exemple le cas de l’Eredivisie, puisque le premier Ministre des Pays-Bas a annoncé que toutes les rencontres sportives jusqu’en septembre, y compris à huis clos, étaient interdites.
  • « Des problèmes économiques insurmontables qui mettraient les clubs ou les championnats en péril si la fin des compétitions 2019/2020 devait se tenir à tout prix ».

Si un pays décidait de l’arrêt de son championnat sans remplir ces conditions, l’UEFA se réserverait le droit de refuser l’accès aux compétitions européennes.

Néanmoins, si l’arrêt du championnat colle aux critères mentionnés, alors l’UEFA souhaite que les équipes qualifiées le soient en fonction du mérite sportif, à savoir le classement tel qu’il serait arrêté. Certains médias, notamment italiens, avaient annoncé l’idée d’un choix basé sur le coefficient UEFA, pendant qu’en France, Lyon ou Toulouse plaident pour une saison blanche qui sauvegarderait leurs intérêts. Elle laisserait chaque ligue choisir, en toute transparence, de sa sélection.

« Si une compétition nationale est interrompue prématurément pour des raisons légitimes conformément aux conditions ci-dessus, l’UEFA exigerait de l’Association nationale concernée qu’elle sélectionne les clubs pour les compétitions interclubs de l’UEFA 2020/2021 en fonction du mérite sportif des compétitions nationales 2019/20 :

  • la procédure de sélection des clubs devrait être fondée sur des principes objectifs, transparents et non discriminatoires. Les associations et ligues nationales devraient autrement avoir la possibilité de décider des positions finales dans leurs compétitions nationales, compte tenu des circonstances spécifiques de chaque compétition,
  • la détermination finale des places éligibles pour les compétitions interclubs de l’UEFA doit être confirmée par les instances compétentes au niveau national. »

Au cas où l’UEFA n’était pas satisfaite des conditions d’attribution des places européennes, elle pourrait refuser l’admission des clubs. Cela donne probablement déjà des maux de tête à la LFP…

Related posts
À la uneFrancePolitiqueSociété

Désormais, les forces de police n’utiliseront plus la « clé d’étranglement » comme technique d'interpellation

À la uneCinémaCulture

Universal annonce le retour de ‘L’Exorciste’ avec une nouvelle trilogie en préparation

À la uneJeux olympiquesSport

JO de Tokyo, jour 7 : Florent Manaudou en lice pour le podium, les français champions olympiques en judo

À la uneFaits DiversInternational

Angleterre : 40 personnes arrêtées pour abus sexuels sur mineurs

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux