À la uneInternational

Que fait la milice Wagner en Afrique ?

Evgueni Prigojine, chef de la milice Wagner, a annoncé dans une vidéo le 19 juillet, quitter le conflit Ukrainien pour se redéployer en Afrique

La milice Wagner est active depuis un certain temps pour défendre les intérêts russe, dans les différents conflits armés du pays qui ont eu lieu ces dernières années. D’abord intervenu lors de l’invasion de la Crimée en 2014, puis très présent durant le conflit en Ukraine, notamment à Bakhmout au coeur des combats, Wagner s’est ensuite engagé en Syrie auprès des forces de Bachar Al-Assad. Enfin depuis 2018, on les a vu en Libye, au Mali, au Soudan, au Mozambique et en Centrafrique. L’organisation repose sur l’exploitation de ressources naturelles en échange de services paramilitaires et son pouvoir de désinformation. En janvier 2023, les Etats-Unis ont considéré cette milice comme organisation criminelle internationale.

« Prigojine s’engage à poursuivre les activités de son groupe en Afrique et à faire de l’armée de Biélorussie, son nouveau pays d’accueil, la deuxième armée du monde » peut-on lire dans le Washington post. DE plus le conflit en Ukraine a ralentit l’expansion de Wagner en Afrique. Prigojine n’était pas apparu depuis sa rébellion avortée contre le Kremlin le 24 mai dernier. Il a annoncé sur la chaine Télégram du groupe, que ses hommes finissent d’entrainer les soldats biélorusse, avant de rassembler leurs forces pour « un nouveau voyage en Afrique ».

« Wagner a des activités militaires et commerciales dans une douzaine de pays du continent, mais a dû céder quelques-unes de ses activités en Afrique pour payer les salaires de ses combattants ». Explique t-on dans le Washington Post. De plus sur la vidéo on peut remarquer Dimitry Utkin, fondateur de la milice : « Ce n’est pas la fin, c’est juste le début de notre plus grande mission dans le monde » avant d’ajouter « bienvenue en enfer ». rapporte t-on sur Rfi.

YouTube video

Les objectifs de Wagner en Afrique

« Leur objectif est double : premièrement, c’est de contrer l’influence des Occidentaux en Afrique, et deuxièmement, c’est de faire de l’argent » a déclaré Thierry Vircoulon, membre de l’Initiative mondiale contre la criminalité organisée transnationale, sur ici radio Canada. Le but étant également de se faire de nouveaux alliés en Afrique, à l’heure où l’Europe tourne son dos à la Russie. Ces nouveaux pays partenaires comme le Mali ou la Centrafrique, qui est leur partenariat le plus profitable aujourd’hui, permet à la Russie de compter sur davantage de votes à l’ONU. En effet les pays africains représentent un quart des votants à l’assemblée générale de l’ONU.

A lire aussi : C’était en 1943 … comment est né le “Chant des Partisans” ?

About author

Journaliste
Related posts
À la uneMédias

Koh-Lanta renouvelée pour deux saisons supplémentaires

À la uneSéries Tv

Plus belle la vie : pourquoi tout le monde va douter de Kilian ?

À la uneSéries Tv

Est-ce que Barbara Pravi va vraiment jouer dans une série pour France 2 ?

À la uneMédias

"C'est tout, enfin pour moi" : La Voix ne sera plus "La Voix" dans Secret Story

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux