À la uneJeux Olympiques Paris 2024

Que va devenir le village olympique des athlètes après les JO ?

Inauguré le 29 février dernier par le Président de la République, Emmanuel Macron et la ministre Amélie Oudéa-Castéra. Une inauguration à 5 mois du lancement de la compétition mais qui pose de nombreuses questions sur son avenir. Que deviendra le village olympique après les Jeux Olympiques ?

Placé entre Saint-Denis et Saint-Ouen, au nord de Paris, le village olympique recevra à l’été 2024, plus de 14 000 athlètes durant les Jeux. Il en recevra 9 000 pendant les Paralympiques. Un village d’une superficie de 52 hectares (ce qui représente 70 terrains de football). Alors que les travaux ont été lancés début 2021, le village a été mis à disposition depuis le 1er mars à Paris 2024. Mais ce qui inquiète le plus l’opinion publique est de savoir ce que deviendront ces infrastructures après les Jeux. Paris 2024 et l’Etat se veulent rassurant tout en évitant les erreurs des autres Jeux Olympiques qui se sont déroulés à l’étranger, laissant souvent des bâtiments à l’abandon.

Capture d’écran BFMTV

Le village olympique après les JO

L’objectif est simple : récupérer les immeubles après les Jeux pour leur donner une nouvelle vie. Des bâtiments qui deviendront notamment des logements et qui accueilleront 6 000 habitants et 6 000 salariés. A partir de l’automne 2025, les premiers habitants devraient donc s’installer sur place. Marion Le Paul, directrice générale adjointe de la Solideo a d’ailleurs annoncé sur BFM Business que 25% des logements seront des logements sociaux. Le reste seront des logements intermédiaires à la location dont 700 seront vendus. Depuis juin, 200 logements sont déjà en cours de commercialisation. La totalité devraient être vendus entre septembre et octobre 2025.

Situé à proximité de la future gare du Grand Paris Express, le village traversé par la Seine accueillera aussi des résidences étudiantes, des résidences seniors et des chambres d’hôtel. Une véritable vie va s’installer dans ce nouveau quartier. Les habitants auront aussi à disposition une salle de spectacle, un restaurant, trois gymnases, une crèche, deux écoles et un grand parc. Des logements qui ont pour objectif d’être accessibles à tous avec des commerces, des bureaux et même une annexe du ministère de l’Intérieur.

A lire aussi : Est-ce que la cérémonie d’ouverture des JO pourrait être délocalisée ?

Un village olympique VERT l’avenir !

Tout a été pensé pour que le village olympique soit tourné vers l’avenir et dans une réflexion écologique. C’est un village pensé par les athlètes. Il protège et développe la biodiversité en plus de maîtriser le budget carbone. Comme l’affirme Marion Le Paul à BFM Business, des cloisons temporaires ont été mises à certains endroits pour être retirées après les Jeux et permettent d’obtenir des appartements. L’objectif étant aussi de retirer les salles de bain pour que certaines zones deviennent des bureaux. Paris 2024 s’est d’ailleurs engagé à rendre les « clés » du village à partir du 1er novembre. A ce moment précis, Solideo aura 1 an pour tout changer.

Mais l’empreinte des Jeux Olympiques sera indélébile au sein du village et même après l’événement. Afin d’accueillir les athlètes de nombreuses œuvres d’art ont été installées au sein du village. Après les Jeux une quinzaine d’entre elles devraient rester sur place et pour toujours. Une manière de se rappeler de l’événement du siècle et de ne jamais l’oublier.

YouTube video

A lire aussi : JO 2024 : comment circuler à Paris ?

About author

Journaliste
Related posts
À la uneMédias

Secret Story : où peut-on revoir toutes les saisons de l'émission ?

À la uneInternationalPolitique

Comment sont choisis les jurés dans les procès aux Etats-Unis ?

À la uneSport

Jeux Olympiques 2024 : quel est le rituel d’allumage de la flamme olympique ?

À la uneSéries Tv

"Erica" : Julie de Bona et Grégory Fitoussi réunis dans la série de TF1

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux