Beauté

Quels sont les métiers qui recrutent dans le secteur de l’esthétique ?

Fatigué de la routine que vous impose votre emploi, vous souhaitez vous reconvertir pour exercer dans le domaine de la beauté, votre passion. Cependant, vous hésitez encore par peur de faire le choix d’un secteur qui ne recrute pas vraiment.

Vous devez savoir que, que ce soit pour les hommes ou pour les femmes, l’apparence compte énormément dans le bien-être au quotidien. Elle participe non seulement à l’estime que les gens ont d’eux-mêmes, mais aussi que les autres ont pour eux.

Par conséquent, le secteur de l’esthétique demeure toujours l’un des plus florissants. Dans cet article, nous vous présentons les métiers qui recrutent dans ce secteur et surtout comment y accéder.

Le métier d’esthéticien/esthéticienne

Quand on parle d’esthétique et de cosmétique, le premier métier auquel on pense généralement, c’est bien celui d’esthéticien ou d’esthéticienne. C’est le plus courant du domaine de la beauté et surtout celui qui recrute le plus.

Description

Le métier d’esthéticien consiste à prodiguer des soins divers aux hommes et aux femmes : épilations, modelages, manucure, UV, soins du visage, etc. Ces dernières années, le nombre d’instituts de beauté a augmenté de façon exponentielle.

En effet, plus la vie devient chère et stressante, moins les gens ont du temps pour prendre soin de leur corps. Alors, quand ils ont un petit moment de repos, ils se tournent vers les instituts de beauté qui eux sont spécialisés dans les soins de beauté. Il s’agit donc d’une compétence très demandée, et cela n’est pas près de s’arrêter.

Si vous décidez de devenir esthéticien, vous pourrez travailler à domicile (à votre propre compte), dans un institut de beauté (en tant que gérant ou employé), dans un spa qui propose des soins esthétiques, etc. En moyenne, l’esthéticien gagne entre 1 500 et 1 800 euros bruts par moi.

Formations

Pour devenir esthéticien ou esthéticienne, vous pouvez soit passer le Certificat d’Aptitude Professionnelle (CAP) ou le Brevet Professionnel (BP).

Précisons que le CAP esthétique est une formation en deux années après le collège. Elle donne les bases de tous les soins esthétiques. Toutefois, il est possible de suivre une formation esthetique rapide pour ceux qui sont pressés de se lancer. En six mois, vous allez apprendre tous les gestes techniques du métier et les spécificités des instituts de beauté.

Quant au BP, il s’agit d’une formation qui complète le CAP. Elle donne en plus des notions de gestion, ce qui vous permet d’occuper des postes de responsabilité.

Le métier de maquilleur/maquilleuse professionnel/professionnelle

Grâce aux vidéos Instagram et YouTube des make-up artists, le maquillage professionnel est devenu populaire et accessible à un public plus large. En devenant maquilleur professionnel, vous pourrez exercer dans l’univers audiovisuel notamment la télé, le cinéma, la vidéo. Vous pourrez aussi exercer dans le spectacle vivant. Aujourd’hui, plus besoin d’être forcément une femme pour faire du maquillage professionnel.

En général, il s’agit d’un métier qu’on exerce sous le statut d’intermittent du spectacle. Votre salaire dépendra donc du nombre de jours où vous avez travaillé. Mais en moyenne, le maquilleur professionnel gagne entre 150 et 180 euros bruts par jour à la télé, et entre 200 et 250 euros au cinéma.

Pour devenir maquilleur professionnel, vous devez avant tout être créatif. Ensuite, nous vous recommandons de vous inscrire dans une école de maquillage pour parfaire votre technique. Si vous voulez suivre une formation basique en maquillage, vous pouvez passer :

  • un CAP Esthétique Cosmétique Parfumerie ;
  • un BP Esthétique ;
  • un Bac Pro Esthétique ;
  • un BTS Esthétique Cosmétique Parfumerie.

Pour vous aider à obtenir votre diplôme, nous vous proposons dans un article, des conseils pratiques pour réussir l’ep2 cap esthétique.

Le métier de coiffeur/coiffeuse

Très important dans nos sociétés, le métier de coiffeur est celui dont on aura toujours besoin. Après la levée du premier confinement, les Français se sont d’abord rués vers leur coiffeur. Il s’agit en effet d’un technicien des cheveux capable d’opérer des coupes totalement différentes sur tout type de personne.

Le coiffeur peut également avoir une spécialité (coiffure artistique, classique, cinéma, etc.). Parce qu’il donne ou redonne de l’esthétique à la forme du visage, ce professionnel est encore appelé styliste-visagiste.

Il est appelé à conseiller ses clients qui, parfois, n’ont pas idée de la coupe à faire. Le coiffeur peut travailler en tant que salarié ou avoir son propre salon de coiffure. En moyenne, le coiffeur débutant gagne 1 430 euros par mois. 

Pour accéder au métier de coiffeur, vous n’avez pas nécessairement besoin d’un diplôme. Il suffit d’avoir le talent, car il s’agit d’un métier artistique. Mais les formations à ce métier vont du CAP coiffure au BTS.

Il est également possible de passer des bac pro, des certificats complémentaires ou des brevets professionnels dans les métiers de la coiffure. Vous trouverez des écoles de coiffure partout.

Le métier de prothésiste ongulaire

Vous le savez peut-être déjà, mais les soins des ongles se différencient des soins esthétiques proposés dans les instituts. Des salons uniquement destinés à la manucure et la pédicure se multiplient désormais dans nos villes. Vous pouvez alors vous former pour devenir prothésiste ongulaire.

L’avantage, c’est qu’il s’agit d’un métier encore assez nouveau. Alors, il y a des places à prendre. Comme prérequis pour exercer ce métier, vous devez avoir un certain sens artistique et aimer prendre soin des autres.

Le prothésiste ongulaire a pour rôle de vernir les ongles, d’en prendre soin et de poser des prothèses ongulaires. En début de carrière, ce professionnel gagne généralement le SMIC. Il n’existe pas à ce jour, un diplôme à proprement parler pour ce métier. Toutefois, vous pourrez trouver des formations courtes pour en apprendre les bases.

Le métier de chirurgien esthétique

Aujourd’hui, l’apparence semble avoir une place prédominante dans la quasi-totalité des sociétés modernes. Cela n’a fait que renforcer l’attractivité du marché de l’esthétique médicale qui est passé de 5,7 à 14,8 milliards d’euros entre 2014 et 2023. Il peut donc être très intéressant d’embrasser le métier de chirurgien esthétique.Cependant, il est important de savoir que c’est au bout de 13 années d’études couronnées de succès, après le bac, qu’on est admis à exercer ce métier. Ces études sont sanctionnées par un diplôme d’État de docteur en médecine et un DES chirurgie plastique reconstructrice et esthétique. Le chirurgien esthétique peut gagner entre 4 000 et 11 000 euros par mois selon son expérience et sa renommée.

About author

Informer, décrypter, divertir
Related posts
À la uneBeautéPeople

5 choses à savoir sur Indira Ampiot, Miss France 2023

ActualitéBeautéFranceMode

Les 5 moments marquants de la Fashion Week

À la uneBeautéSport

5 conseils pour avoir un “summer body”

À la uneBeautéSport

Nos 3 conseils pour préparer votre summer body de dernière minute

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux