À la uneBrèvesSociété

Qu’est ce que le Dry January, défi commencé en début d’année ?

Comme beaucoup de français, vous avez sûrement bu plus que raisonnablement durant les fêtes, une bonne occasion pour se lancer dans le défi du « Dry January », ou « janvier sobre ».

Le Dry January se présente comme un mois sans consommation d’alcool, un défi qui peut paraître simple pour certains, impossible pour d’autres. Mais alors, quels sont les bénéfices d’arrêter sa consommation d’alcool pendant un mois ?

Selon Santepubliquefrance, ce sont presque un quart des français qui dépassaient les repères de consommation conseillés en 2017. Une donnée que l’on peut mettre en corrélation avec la suivante : 41 000 personnes décèdent chaque année à cause de l’alcool. La France est l’un des plus gros consommateurs d’alcool au niveau mondial. Un pays où boire un verre en terrasse ou à table est ancré dans les mœurs. On comprend donc aisément que ce défi du Dry January puisse paraître insurmontable pour certains. Cependant, vous en ressortirez gagnant et ce pour plusieurs raisons.

Premièrement, vous avez tout intérêt pour votre porte monnaie d’arrêter de boire pendant un mois. Beaucoup s’en sont rendus compte lorsque les bars et restaurants étaient fermés, l’alcool représentant une dépense importante chaque mois.

Selon une étude de l’INSEE, en 2018, les français ont dépensé en moyenne 707 euros dans les boissons alcoolisées pour leur domicile. Il faut donc ajouter à cela les dépenses dans les bars et restaurants qui augmentent considérablement la note. Le Dry January se présente donc comme une bonne option si vous voulez soulager votre portefeuille de dépenses importantes.

La deuxièmement raison, qui semble être la plus évidente, est bien évidemment les bénéfices pour la santé. A long terme, ce mois sans alcool pourrait drastiquement changer les habitudes de nombreuses personnes et donc leur éviter des maladies ou bien même des décès. On peut aussi trouver des effets à court terme, comme des bénéfices pour le sommeil ou la concentration.

Les associations en faveur de ce mouvement dénoncent cependant un manque de soutient de l’État qui pourrait appliquer le même modèle qu’avec le mois sans tabac soutenu par Santé Publique France. Ce manque de soutient se ressent particulièrement quant à la visibilité du Dry January, qui paraît assez faible.

La principale difficulté rencontrée durant ce mois sans alcool est la pression sociale, et il est donc recommandé de commencer ce défi avec un ami afin de tenir plus facilement. Que vous réussissiez ce défi ou non, il aura forcément un impact sur votre vision de l’alcool au sein de notre société.

A lire aussi : Quel pays d’Europe consomme le plus d’alcool quotidiennement ?

About author

Journaliste
Related posts
À la uneSéries Tv

Why women kill : la série de Marc Cherry finalement annulée par Paramount+

À la uneCinémaCulture

La Fête du cinéma : ça fonctionne comment ?

À la uneCultureSéries Tv

C’est pour quand le retour de Madame est servie ?

À la uneSéries Tv

Le destin de Lisa : la série débarque sur Salto

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux