À la uneActualitéFrancePolitiqueSociété

« Qu’est-ce qu’on veut ? Des logements ! » la lutte continue place de la République.

Dal Illu 1

Ils étaient peu nombreux à braver le froid et le vent soufflant place de la République à Paris, mais déterminés dans leur volonté de réaffirmer leur engagement en faveur du droit au logement pour tous.

Militants, sympathisants et simples curieux étaient réunis cet après-midi vers 17h autour du campement de fortune constitué de bâches et de matelas installés sur le parvis République pour entendre Jean-Baptiste Eyraud, un des fondateurs et porte-parole de l’association Droit au Logement (DAL). Dans l’attente de ce dernier, retardé car présent au Palais de Justice dans le cadre de l’ouverture du procès de l’incendie de l’hôtel Paris-Opéra, l’ambiance est bon enfant, tout le monde se connait et chacun semble concerné par l’initiative du DAL. Jacques, un retraité témoigne « Je suis de très près les initiatives du DAL, pour moi ce qu’ils font est très important. ».

Le campement installé depuis début Octobre, puis réinstallé le 31 Octobre après l’intervention des forces de l’ordre du 19 Octobre vise à soutenir la cause de 300 familles de mal-logés.

Ce que souhaite le DAL, c’est l’application de la loi du Droit au Logement Opposable (DALO) qui instaure le droit pour toute personne en demande de logement, de saisir une commission de médiation, si aucune proposition de logement adapté n’a été proposée. L’association milite également pour l’application stricte de la loi sur le droit à l’hébergement, pour le droit de réquisition des logements vacants et pour la mise en place d’un plan d’urgence de mobilisation de 100 000 logements dont 50 000 en Île-de-France.

Lors de son allocution Jean-Baptiste Eyraud a rappelé que la lutte pour le logement s’organise sur de nombreux fronts tout en affirmant la légitimité du campement place de la République, cœur de la lutte qui accueille en fonction des jours jusqu’à 100 personnes.

Il est 17h30, la nuit commence à tomber et Jean-Baptiste Eyraud prend la parole devant les militants pour faire un point sur l’avancée du mouvement. Pour lui, les engagements en faveur de la loi DALO ne sont pas pris par le ministère de Logement, malgré un accord de principe sur le relogement des 300 familles. Une réunion aura lieu Mercredi 20 Novembre, avec le ministère et M.Eyraud espère que celle-ci aboutira à de véritables engagements car la vie au campement devient de plus en plus difficile avec le climat hivernal qui s’installe. Un appel à signature va être également lancé à des personnalités politiques, artistiques, religieuses, afin d’alerter l’opinion public notamment à propos de l’intervention abusive des forces de l’ordre contre le campement le 19 Octobre dernier. Déçu de l’immobilisme du gouvernement et de l’engagement non-abouti de Mme Duflot, ministre du logement, à propos de la loi de réquisition, M.Eyraud a rappelé qu’il existe de nombreux logements vides à Paris qui pourraient accueillir les familles en situation de très grande précarité.

Dall illu 2

Alors que différentes personnes prennent le micro afin d’apporter leur soutien à la cause du DAL, d’une représentante du NPA à une jeune militante du Parti de Gauche, M.Eyraud nous a accordé une interview :

RadioVL : « Que pensez-vous de l’absence de couverture médiatique de votre mouvement ? En effet peu de journaux ont relayé l’opération qui pourtant est très visible place de la République. »

Jean-Baptiste Eyraud : « Clairement les médias sont absents de cette lutte. Habituellement ils sont présents sur ce genre de manifestation, peut-être que les conflits sociaux populistes et d’extrême droite ont pris du poids et qu’ils sont plus présents sur ce genre de sujets. »

RadioVL : « Justement pensez-vous, avec tout ce qu’il se passe actuellement, le mouvement des « bonnets rouges » par exemple, on peut encore intéresser les gens avec des initiatives comme la vôtre ? »

Jean-Baptiste Eyraud : « C’est à voir, les familles sont déterminées, après on verra comment tout ça évolue. L’important c’est qu’on a gagné la partie juridique, le droit de manifester et ça, ça va nous permettre de rester et de continuer à sensibiliser les gens à notre cause. »

Radio VL : « Vous pensez donc maintenir le campement indéfiniment ? »

Jean-Baptiste Eyraud, porte parole du DAL

Jean-Baptiste Eyraud, porte parole du DAL

Jean-Baptiste Eyraud : « Oui, tant qu’il n’y a pas d’avancées dans les négociations. Quand la négociation aura débouché sur le droit au relogement, à ce moment-là on prendra une décision avec les familles. D’ailleurs si les jeunes veulent nous soutenir, ils sont les bienvenus, Dimanche prochain nous organisons une petit fête ici place de la République et ils peuvent venir avec grand plaisir. »

Radio VL : « Dernière question, vous évoquez les jeunes, public majoritaire de Radio VL, en quoi ce combat les concerne ? »

Jean-Baptiste Eyraud : « C’est vrai que les jeunes sont peu nombreux dans le mouvement, ne se sentent pas encore trop concernés parfois, bien que le logement peut-être également un vrai cheval de bataille pour certains d’entre eux. C’est un combat d’avenir, nous essayons d’ouvrir une brèche pour le logement que chacun jeunes ou vieux soient logés dignement et ça je pense que c’est un combat qui peut intéresser les lycéens, les étudiants et jeunes travailleurs. »

A noter que vous pouvez signer la pétition pour la « Campagne des 100 000 logements » sur le site de l’association Droit au Logement.

About author

Informer, décrypter, divertir
    Related posts
    À la uneFranceReportages

    Une nouvelle manifestation « Paris pour la liberté »

    À la uneEmissionsLes Prolongations

    Les Prolongations avec Thomas Dasquet #75

    À la uneSéries Tv

    Game Of Thrones : le classement "évidemment" objectif des 8 saisons

    À la uneActualité

    L’actrice Helen McCrory est décédée à 52 ans

    Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux