ActualitéMusiqueSéries Tv

Qui chante le générique … de L’homme qui tombe à pic ? (1981-1986)

L’homme qui tombe à pic, deuxième grande série de Lee Majors après L’homme qui valait 3 milliards. Mais qui se cache derrière le générique ?

L’homme qui tombe à pic n’est pas « le genre de mec qui aime la bagarre »

A peine libéré de L’homme qui valait 3 milliards, Lee Majors devient cascadeur et chasseur de primes (à ses heures perdues) dans L’homme qui tombe à pic, gros succès à son époque sur Antenne 2. Comme c’est la tradition depuis la fin des années 70, les génériques sont souvent « francisés » afin de les sortir en 45 tours et ainsi développer le marchandising.

En VO, c’est Lee Majors lui même qui s’y colle et chante la chanson « Unknown Stuntman » qui sert de générique et qu’on a souvent entendu en France. Mais du côté de la VF, il a fallu franciser le titre. La chanson est produite par Saban, devenu le grand spécialiste des génériques en France. Et comme le dit le 45 tours, c’est Lionel Leroy qui l’interprète. Artiste accompli, il a déjà enregistré de nombreux génériques de séries et dessins animés comme Ulysse 31 ou Dare Dare Motus.

Sauf que ce n’est pas réellement le cas. D’abord, il faut se souvenir que durant longtemps, c’est Yves Martin qui se cache derrière le pseudo de Lionel Leroy et qui signe de sa voix si reconnaissante de nombreux génériques. Mais quand le générique de L’homme qui tombe à pic arrive, Yves Martin en a assez de faire des génériques et ne veut pas en enregistrer de nouveaux. Une décision qui ne plaît pas à Saban qui décide de lui montrer qu’il peut très bien se passer de lui. C’est donc lui même, Haïm Saban qui va chanter ce générique devenu culte. Et par provocation, il signera du nom de Lionel Leroy l’enregistrement de ce nouveau titre.

Ce n’est donc pas une erreur si ce nom apparaît sur le 45 tours de l’époque mais une décision assumée de la production, comme Yves Martin nous le racontait à ce micro.

YouTube video

Haim Saban : le pape des génériques et des dessins animés

C’est avec Noam en 1978 que Saban va inaugurer cette longue série de génériques – le premier est Goldorak – mais aussi lancer la monde es génériques français de séries et dessins animés. Cette tendance ira jusqu’à la fin des années 90 avant de se raréfier. Puis Saban va se mettre à la production de séries, la plus connue étant la franchise des Power Ranger.

YouTube video
About author

Rédacteur en chef du pôle séries, animateur de La loi des séries et spécialiste de la fiction française
Related posts
ActualitéSéries Tv

On regarde ou pas ? Anthracite, la nouvelle série de l'équipe de Profilage

ActualitéCinémaHistoire

Godzilla vs Kong : est-ce que la Terre est vraiment creuse ?

ActualitéSéries Tv

C'était en 2000 ... Les experts, révolution scientifique dans la série policière

Séries Tv

Télé Nostalgie : c'est quoi cette collection de séries et dessins animés en DVD ?

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux