À la unePolitique

Qui est Marine Tondelier, la « révélation » du Front Populaire des législatives ?

Marine Tondelier

Secrétaire nationale des Ecologistes, Marine Tondelier fait de plus en plus parler d’elle jusqu’à devenir une des figures du Nouveau Front Populaire pendant ces élections législatives.

A travers ses prises de position contre le Rassemblement nationale et leurs méthodes qu’elle « trouve dégueulasses », la cheffe des Ecologistes appelle à faire un front républicain face au RN.

Equipée de sa désormais célèbre veste verte, Marine Tondelier a représenté le Nouveau Front populaire dans l’émission « Face à BFM : un choix historique » ce mercredi 3 juillet. Le président du RN avait pourtant insisté pour que ce soit Jean-Luc Mélenchon qui participe au débat, un adversaire que le parti d’extrême droite considère mieux appréhender. Pour éviter tous problèmes, BFM a remplacé le débat par trois interviews des représentants politiques.

Marine Tondelier déclare sur la chaine France 24 « Est-ce que Jordan Bardella a peur de nous ? Peur de l’écologie ? Peur des femmes ? Tout ça en même temps ? Je n’en sais rien. Je sais en revanche comment les gens du RN mettent de l’emprise sur une ville et je connais leurs mauvais côtés, leurs faiblesses. Je pense que c’est quelque chose qui lui fait peur également, mais en démocratie, normalement, on ne choisit pas avec qui on débat ». la numéro 1 des Ecologistes n’avait pas hésité à également dénoncer l’absence de consigne de vote de la part de Gabriel Attal.

Marine Tondolier à l’origine du NFP

Le soir de l’annonce de la dissolution de l’Assemblée nationale le dimanche 9 juin, Marine Tondolier savait qu’il fallait réagir vite. C’est pourquoi elle appelle les partis de gauche à se réunir le plus vite possible. Plusieurs jours de négociations seront nécessaire pour que le projet prenne la forme du Nouveau Front populaire.

C’est pourtant elle qui, lors des élections européennes de 2024 avait refusé la main tendue par LFI pour une liste commune, les qualifiant de « forceurs » aux micros de France Inter. Elle essuiera un échec cuisant au cours de ces élections. Elle obtient seulement 5,5% des voix bien loin des 13,4% obtenu par Yannick Jadot en 2019. Elle décroche seulement 5 sièges au Parlement européen face aux 30 sièges que le RN a décroché.

Le parcours de Marine Tondelier

Seule femme chef de parti au sein du NFP, Marine Tondelier est présente chez les verts depuis 2009. Agée de 37 ans, elle passe plusieurs années comme porte parole des Jeunes Verts, avant de devenir assistante parlementaire pour la sénatrice écologique Aline Archimbaud puis de Cécile Duflot. Elle continue de gravir les échelons et devient directrice de campagne pour Eric Piolle au sein du parti.

C’est Yannick Jadot qui lui propose le poste de porte parole pour l’élection présidentielle de 2022. A la suite de cela elle se présente au poste de secrétaire nationale du parti. Elle remportera les élections avec une écrasante victoire sur ses concurrents avec 90% des voix.

Si la patronne écologistes se fait autant remarquer dans cette campagne, c’est pour beaucoup grâce à son franc-parler. David Cormand, ancien chef du parti écologiste déclare « Elle a un mode d’expression très direct, très clair, avec une capacité à exprimer des choses complexes d’une façon très accessible, le tout sans langue de bois et de façon respectueuse. Et puis elle dit ce que beaucoup de gens auraient envie de dire s’ils avaient la parole. Par les temps qui courent, avoir quelqu’un qui ne baisse pas les bras, ça donne de l’espoir et ça rassure. Son discours correspond aux attentes du moment, elle comprend la société ».

Son engagement face au RN

En plus de ses engagements écologiques, Marine Tondelier est trés impliquée pour faire un barrage républicain face au Rassemblement nationale. Et pour cause, elle connait bien le parti et ses méthodes. Elle est depuis 10 ans, conseillère municipale d’opposition dans la ville dans laquelle elle a grandit, Hénin-Beaumont dans le Pas-de-Calais. Grâce à son expérience, elle écrit un livre appelé « Nouvelle du Front » dans lequel elle dénonce les méthodes du maire RN, Steve Briois.

Invitée ce mardi 2 juillet sur TF1, elle déclare « Il faudra sûrement faire des choses que personne n’a jamais faites auparavant dans ce pays ». Son but est de ne laisser aucune chance au RN pendant ces législatives. Les désistements sont assurés en cas de triangulaire où le RN est en première place pour la secrétaire nationale écologiste, qui insiste pour avoir un bloc républicains en tête le 7 juillet.

A lire aussi : Qu’est ce qui peut se passer sans majorité à l’Assemblée ?

About author

Journaliste
Related posts
À la uneCinémaPop & Geek

La bande annonce du nouveau Captain America est sortie

À la uneCinéma

Titane sur Netflix : pourquoi le film de Julia Ducournau a choqué la Croisette ? 

À la uneMusique

5 choses à savoir sur le nouvel album d’Eminem

À la uneJeux Olympiques Paris 2024Sport

Jeux Olympiques 2024 : quelles sont nos grandes chances de médailles ?

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux