À la uneActualitéInternational

Fusillade au siège de Youtube en Californie, ce qu’il faut retenir

Youtube

Trois personnes ont été touchées au cours d’une fusillade mardi au siège de Youtube. L’assaillante, qui a été identifiée, s’est suicidée. Que faut-il savoir à propos de cette fusillade californienne ?

Près de San Francisco, ce fut tout à coup la panique. Une femme a ouvert le feu sur des employés de Youtube, provoquant des scènes de chaos. La police évoque un différend d’ordre personnel, ce qui sera à prouver, la tireuse s’est donné la mort sur place.

 

Trois blessés par balle, un blessé grave

L’hôpital Zuckerberg General de San Francisco a transmis les informations des personnes blessées par balles qu’elle a accueillies dans ses locaux.
Dans ces trois blessés, il y aurait deux femmes. La première, âgée de 32 ans, serait dans un état considéré « sérieux ». La deuxième a été touchée de manière moins préoccupante. La dernière personne est un homme de 36 ans. C’est le cas le plus inquiétant, le mot « critique » a été évoqué pour décrire ses blessures.

 

Cela a créé la panique

Le siège californien de Youtube, filiale de Google, fut le théâtre de scènes de chaos dantesques. Preuve de la peur qui s’est emparée des locaux de la plate-forme vidéo, une quatrième personne s’est blessé seule à la cheville en fuyant les coups de feu.
La police a cependant su gérer la crise, elle est arrivée sur place à peine deux minutes après le premier appel de détresse. Le bilan est tout de même heureux, quand on sait que le siège abrite 1000 salariés.

 

La tireuse n’est plus

En arrivant au coeur de la Silicon Valley, les forces de l’ordre américaines ont découvert le corps d’une femme qui « porte des blessures par balles qu’elle semble s’être infligée à elle-même ». La police confirme qu’elle semble être l’auteure de la fusillade. Les témoignages indiquent une femme qui « semblait viser quelqu’un en particulier », ce qui conforte la théorie du différend personnel. Il semblerait d’ailleurs qu’elle connaissait un employé de l’entreprise. La police n’a pas détaillé davantage. Elle a simplement précisé que l’assaillante a utilisé une arme de poing et qu’on ne connaît pas ses motivations pour l’heure.

Des réactions au coeur du débat contre le port d’armes

Le 14 février dernier, la tuerie du lycée de Parkland en Floride avait fait 17 morts et avait une nouvelle fois divisé l’opinion publique. Le 24 mars, plus d’un million et demi de personnes s’étaient rassemblés à la « marche pour nos vies », association qui réclame le contrôle des armes à feu. Il s’agit du plus grand rassemblement depuis 20 ans de l’autre côté de l’Atlantique.
La directrice générale de Youtube, Susan Wojcicki, a déclaré qu’il « n’y a pas de mots pour décrire l’horreur d’avoir un tireur à Youtube.»,
Si tout le monde s’est indigné devant cette tragédie, le FBI a rappelé la rareté d’une agression armée commise par une femme. Au 21e siècle, cela ne représente que 4% des attaques, soit six cas sur les 160 événements recensés depuis 2000.

 

À LIRE AUSSI… Fusillade à Grasse : l’inquiétant profil du suspect fasciné par les tueries

Related posts
À la uneInsoliteInternational

Le terrible château de Dracula devient centre de vaccination

À la uneFaits DiversFrance

Val-de-Marne : une adolescente de 17 ans tuée par un mineur

À la uneFrance

Double-meurtre dans les Cévennes : le suspect s’est rendu

À la uneInternational

Covid-19 : un vaccin pourrait être efficace contre toutes les formes de Covid-19

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux