À la uneActualitéFranceInsolite

Ces étudiants en grève réclament la moyenne pour tous aux partiels

Figaro

Le mouvement de grève se poursuit dans les universités, les étudiants sont en lutte contre la réforme de Parcoursup. Mais ces derniers jours, une idée a été suggérée : il faut que tous les élèves soient assurés d’avoir la moyenne aux prochains examens.

Pendant que le blocage de certaines universités perdure et gagne en ampleur, les partiels du semestre 2 approchent dans toute la France. Devant la grève, impossible de réviser et d’apprendre dans des conditions « normales » pour les étudiants. Certains grévistes ont donc proposé que la moyenne générale de 10 sur 20 soit donnée à tous. Cette idée pourrait faire son bout de chemin.

 

Une idée suggérée le 22 mars dernier

Lors d’une assemblée générale de la faculté Jean-Jaures de Toulouse, des étudiants ont voté en assemblée générale ce qui s’appelle : « le principe d’une note au minimum de 10 améliorable. » Cela donnerait automatiquement le semestre à tous les étudiants, et ceux qui viendraient à obtenir au-delà de la moyenne seraient tout de même récompensés.
Cela inspire invariablement les étudiants en grève, l’idée a été reprise au campus Paris 1-Tolbiac ces derniers jours.
Pour l’heure, cependant, il n’est pas question de céder face à cette revendication.

 

La contestation dure

Ces blocages se multiplient en France. Les incidents et mouvements étudiants prennent d’ailleurs de plus en plus d’ampleur depuis l’agression des étudiants grévistes, dans la faculté de  droit de Montpellier. Cette dernière a rouvert mardi sous le filtrage des forces de l’ordre, les étudiants réclament pourtant la prolongation de sa fermeture administrative. Dans cette affaire le doyen et un professeur ont été mis en examen. Mais à l’approche des examens de fin d’année, cette situation inquiète.

Devant la délicate réforme de Parcoursup, l’université de Toulouse Jean-Jaurès est bloquée depuis plusieurs semaines. L’université Paris 1 Panthéon-Sorbonne n’est pas ouverte depuis une quinzaine de jours. Enfin, la faculté Paris 8-Saint-Denis, cas particulier, est bloquée depuis ce mardi.  Ce matin, Nice-Matin annonce que la levée du blocus de l’université a été votée par les étudiants azuréens. Les contestations anti-blocus commencent, elles aussi, à se faire entendre.

 

À LIRE AUSSI… Agressions à la fac de droit de Montpellier : le doyen et un professeur mis en examen

Related posts
À la uneActualitéCulturePop & Geek

Comanautes : Invitez-vous dans le cerveau du Dr Strobal

À la unePolitique

Remaniement ministériel : ce qui bouge

À la uneBrèvesSéries Tv

La série Stargirl est renouvelée pour une saison 2

À la uneMédias

Nouveauté VL : Le Summer Quiz chaque jour 11h30 avec Maxime Gueny

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux