Le service de streaming musical décagénaire Spotify vient de rentrer en bourse. Un an après Snapchat, cet autre géant du web compte faire une entrée fracassante.

C’est une nouvelle entrée de taille dans la success story de Spotify. L’application qui a changé la donne dans l’industrie musicale vient de rentrer dans les chartes boursières avec une action à 165.90 dollars. Une nouvelle dont son patron de 35 ans Daniel Ek se félicite dans le document remis à la Securities and Exchange Commission « Nous croyons vraiment que nous pouvons améliorer le monde, une chanson à la fois ».

Une entrée attendue mais néanmoins paradoxale puisque l’entreprise n’arrive pas à enregistrer de bénéfice. Sur l’année 2017, Spotify a ainsi noté une perte opérationnelle de 378 millions d’euros. Une direction que l’entreprise compte bien changer puisqu’elle prévoit une croissance de 25 à 35% sur le long terme.

Une carrière en crescendo

Aujourd’hui leader dans la diffusion musicale, Spotify compte actuellement plus de 140 millions d’inscrit dans le monde. Son succès, cette application le doit non seulement à son catalogue de musiques large et varié mais aussi à ses deux offres d’abonnement, l’une gratuite avec publicités et l’autre payante. Un modèle qui a fait ses preuves puisque près de la moitié des utilisateurs ont souscris à l’offre payante.

Lancé en 2006, Spotify avait comme ligne de mire le piratage en ayant pour objectif de faire à nouveau payer ses utilisateurs. Lancé à une époque où l’industrie de la musique était en net baisse, elle a multipliée les partenariats avec de nombreuses compagnies de disques afin d’alimenter son catalogue. En 2011, l’application se lance à la conquête du monde après être restée exclusive à l’Europe depuis sa création. Aujourd’hui, Sony Music Entertainment est le cinquième plus gros actionnaire de la compagnie suédoise.

A voir aussi : Spotify innove avec « Spotlight », un nouveau podcast multimédia

Source :