À la uneActualitéCôte d’AzurPolitique

Régionales : Estrosi mène la droite en Paca

Christian Estrosi /@UMPphotos Flickr

Il ne s’agira ni d’Eric Ciotti, ni de Renaud Muselier. C’est le député-maire de Nice Christian Estrosi qui devrait être tête de la liste UMP pour les élections régionales sur la région PACA. La commission d’investiture se prononcera jeudi pour confirmer ce choix. 

C’est une demande de Nicolas Sarkozy, l’actuel président de l’UMP, Christian Estrosi mènera l’UMP aux élections régionales en PACA “face, d’une part, au bilan calamiteux de la gauche qui, depuis trois mandats, détruit le potentiel économique de cette région stratégique et, d’autre part, à l’impasse que constituerait le Front national pour les habitants de Provence Alpes Côte d’Azur”.

Une manière de s’assurer un éventuel soutien du maire de Nice, candidat à la primaire UMP pour la présidentielle de 2017 ? La question se pose légitimement.

Immédiatement Christian Estrosi a remercié Nicolas Sarkozy sur son compte twitter.

IMG_6142

Eric Ciotti, président réélu du Conseil Général des Alpes-Maritimes, lui aussi, a soutenu la candidature du maire de Nice, expliquant qu’il est “le plus expérimenté”.

De son côté, Renaud Muselier n’a eu d’autre choix que de se rallier à Christian Estrosi : “Je me faisais un plaisir de mener cette campagne. J’avais toutes mes chances. La décision a été prise, maintenant il faut gagner cette région !”.

Le député-maire de Nice sera donc opposé à la député frontiste Marion Maréchal Le Pen et à l’élu PS Christian Castaner.

Le député PS des Alpes de Haute-Provence, a lui aussi réagi sur son compte twitter à cette nouvelle remettant en cause cette nomination.

IMG_6143-2

Related posts
À la uneSéries Tv

On débriefe pour vous... The end of the f *** king world, suite et fin de la comédie noire adolescente

À la uneBrèvesCinéma

Mulan 2020: une bande annonce grandiose pour le live-action

À la uneActualitéÉtudiantFranceSociété

Grève nationale : Moments de tension à Bordeaux

À la uneActualitéBrèves

Manifestations du 5 décembre : mi-journée en quelques chiffres

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux