Recrutement 📰 : VL. recherche son prochain alternant(e) en journalisme ! Envie de nous rejoindre, c'est juste ici

ActualitéFranceInternational

Rupture: Royaume-Uni et Europe

Cette fois, plus de doute. Le premier ministre britannique David Cameron a annoncé officiellement un référendum sur le maintien du Royaume Uni au sein de l’Union Européenne prévu en 2017.

Drapeau Officielle

Acte 1. Vendredi 18 Janvier David Cameron, devait s’exprimer à Amsterdam, sur la position de son pays au sein de l’Union Européenne. L’écho d’une probable sortie des britanniques a défrayé la chronique. Evènement mal venu, otage en Algérie ces derniers jours, David Cameron ajourne son discours au sujet de la position de son pays au sein de l’union européenne.

« European Union Forever Ever » Depuis 2009, l’Union Européenne est dans une situation économique difficile. La crise de la dette de la zone euro est un passage difficile pour le continent. La Grèce, élève indisciplinée a frôlé de peu l’exclusion. Tout comme dans le système scolaire, les cancres sont mis à l‘écart. Sauf qu’en Europe l’Union fait la force. Ils optent pour la solidarité.

Des plans budgétaires sont mis en place pour sauver et garder la Grèce. A l‘instar du pays de la mythologie, les pays de l’union européenne sont confrontés à de nombreuses péripéties. En revanche, le traité de Lisbonne ne prévoie pas l’exclusion.

En ce début d‘année 2013, l’union des 27 pays semble avoir un nouveau souffle. Le Royaume-Uni, sceptique vient tout bousculer. Personne n’est surpris, depuis des lustres les britanniques sont dubitatifs en ce qui concerne l’Union-Européenne.

Élément perturbateur. Mauvaise nouvelle, David Cameron fait vent d’une probable sortie de l’Union Européenne. Une décision pas au goût de tout le monde.« Les Américains ont bien fait comprendre qu’ils souhaitaient que leur allié le plus proche ait son mot à dire à Bruxelles. Certes, il gardera tous ses alliés du Commonwealth. Mais pour ces derniers, des Britanniques sortis de l’UE ne seront pas d’une grande utilité » explique presseur ope. Le pays de la reine pourrait perdre son pouvoir diplomatique.

L’autonomie est une qualité, mais attention aux décisions qui peuvent virer au vinaigre. « La moitié du commerce extérieur du Royaume Uni se fait avec l’Union européenne »explique le Figaro. Ces derniers voient en cette séparation des bénéfices pécuniaires. Ils prévoient des économies sur les libérés de la PAC, et la fin des normes de régulation de Bruxelles.

Acte 2. Mercredi 23 Janvier, plus de doute le premier ministre s’exprime à Londres. C’est officiel, un référendum prévu en 2017, décidera du sort du Royaume-Uni au sein de l’Union Européenne. « une Europe à la carte », les représentants des autres pays sont unanimes pour rappeler à Monsieur Cameron que ce n’est pas possible.

David Cameron affirme vouloir crever l’abcès. De l’autre coté de la manche, les eurosceptiques et les pro-européens sont en pleine divergence. D’ici 2017, il faut espérer qu’ils trouveront un accord sur la position de l’Europe.

 

About author

Informer, décrypter, divertir
Related posts
ActualitéPop & GeekSéries Tv

Comment est né Groot, le personnage culte de Marvel ?

ActualitéFranceSociété

Que risque-t-on si on abandonne son animal de compagnie ?

À la uneInternational

Qui sont les "Beatles" de l’Etat islamique dont l’un des membres vient d’être arrêté ?

À la uneFrance

Incendie à Landiras : comment le feu a-t-il pu reprendre ?

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux