À la uneActualitéFootSport

Saison Ligue 1 : Paris, jamais 2 sans 3, Évian tombe à l'eau

La saison 2014/2015 de Ligue 1 a livrée son épilogue ce week-end même si le suspense n’était pas grandement au rendez-vous. Personne n’a crée la surprise mais des entités ont fait leurs adieux.

Paris termine sa saison en beauté. Victorieux contre Reims (3-2), les Champions de France voulaient s’offrir une belle fin au Parc des Princes. Une saison très bonne du PSG qui sera certainement noircit par un point, l’élimination en quart de finale contre le Barça, monstre européen. Pour cette dernière journée, Zoumana “Papus” Camara disputait son dernier match de sa carrière en Ligue 1. Grand homme de vestiaire ces dernières années, l’ancien international français à dit adieu au terrain d’une belle manière, en soulevant l’Hexagoal, offert par Thiago Silva. Zlatan, après ses “Ici c’i Paris”, nous a offert un “Vive la France”. Comme une réponse aux médias, seuls adversaires potentiels de Ibra en Ligue 1. Parmi les infos importantes, Cavani restera la saison prochaine. Auteur de 18 buts en Ligue 1, 7 en Ligue des Champions, l’Uruguayen, critiqué souvent, reste une valeur sûre. À Rennes, le dauphin des parisiens, l’OL, a achevé sa saison avec beaucoup d’absents. Ils ont néanmoins finit par une bonne note contre l’équipe de Philippe Montanier (0-1) grâce à Njie. Lyon ira en Ligue des Champions défendre ses couleurs et celles de la France, quelque chose qu’il a su si bien faire durant 14 ans.

Camara soulève le trophée, Paris est champion AFP PHOTO / FRANCK FIFE

Camara soulève le trophée, Paris est champion AFP PHOTO / FRANCK FIFE

Monaco est une équipe solide. Elle l’a prouvé toute la saison. Au début, lorsque les hommes de Jardim côtoyaient les bas-fonds du classement, puis lors de leur raid européen et la deuxième partie de saison rocambolesque. À Lorient, samedi, les Monégasques ont respecté la coutume. Ils ont été solide et ont tenu. Grâce à un but de Carrasco, Monaco jouera le tour préliminaire de la Ligue des Champions. Auteur d’une petite saison, Lorient a tout de même finit dignement à la maison. Les Merlus ont offert même une dernière à leur monument, Fabien Audard, rempart de la maison bretonne, qui quitte la Ligue 1.

À Marseille aussi la soirée était dédiée aux adieux. Ceux d’un grand joueur français d’abord, ancien joueur de la Cannebiére, victorieux de la Ligue des Champions en 2005 avec Liverpool, Monsieur Djibril Cissé. Lui qui peine a relancé sa carrière l’arrête avec Bastia, seize ans après l’avoir commencé avec Guy Roux à Auxerre. André Pierre Gignac et André Ayew ont aussi quitté la Ligue 1 mais pour s’épanouir ailleurs. Fidèles soldats des Ciel et Blanc, les deux hommes ont eu droit à leurs hommages, et manqueront beaucoup à la Ligue 1. Marseille-Bastia a tout de même dû être arrêté à cause de projectiles lancés sur la pelouse. Les Olympiens de Bielsa finissent bien (3-0) avec un récital de Ocampos. Les deux argentins pourraient rester à l’OM l’an prochain. Comme Gradel, auteur d’un doublé pour boucler la belle saison des Verts contre Guingamp (2-1).

Gignac et Ayew, Marseillais de coeur.

Gignac et Ayew, Marseillais de coeur.

À Bordeaux, c’était soir de fête, d’inauguration. Le Nouveaux Stade de l’Atlantique, nouvelle enceinte du club, a été parfaitement baptisée par le peuple bordelais. Histoire d’en démarrer une nouvelle loin de Lescure, Zinédine Zidane, joueur emblématique des Marine et Blanc, est venu donner le coup d’envoie d’une belle soirée. Rolan s’est offert un beau doublé pour offrir aux Girondins un premier succès (2-1) dans son nouveau stade, et une dernière victoire pour le 300ème et dernier match de Planus en Gironde. Si Paris bat Auxerre samedi prochain, Willy Sagnol concrétisera la meilleure saison des Girondins depuis le titre de 2009 par une qualification européenne. Lille et Nice, en grande difficulté cette saison, se sont offert une dernière séduisante.

Vainqueur (3-1) à Metz, René Girard dit adieu au LOSC avec le sourire. Claude Puel ne sera peut-être pas le coach des Aiglons la saison prochaine mais il termine aussi sur une bonne note (3-2) à Toulouse, invisible cette saison. Caen a deux visages, il l’a montré hier soir. Un premier que l’on a vu en deuxième partie de saison, conquérant et efficace. Trois buts en quelques minutes contre Évian, puis deux encaissés rapidement pour s’imposer (3-2) à la maison. Tout le paradoxe d’un club qui a montré de grande difficulté en première partie de saison (dernier à la trêve), et qui a relevé la tête d’une manière impressionnante en deuxième partie de saison (meilleur équipe européenne en janvier). À l’inverse, Évian a perdu trop de points au départ et malgré ses efforts à la fin, ne peut se sauver. Lens s’est retiré, avec les honneurs, de la Ligue 1. Victoire (1-0) contre Nantes, la dernière à Amiens, avant de retrouver Bollaert, en Ligue 2, en tout cas, on l’espère.

Zidane et Rolan rentrent un peu plus dans l'histoire des Girondins.

Zidane et Rolan rentrent un peu plus dans l’histoire des Girondins.

Qui dit fin de saison, dit récompense, et Radio VL s’est prêté à ce jeu pour faire son bilan de la saison 2014/2015. Après les trophées UNFP, voici ceux de la rédaction des sports de Radio VL.

Meilleur joueur : Lacazette

Le Lyonnais fait l’unanimité parmi tous les consultants, lui le premier joueur français à avoir atteint 27 buts en championnat depuis 1991 et JPP. Chapeau Lacazette !

Meilleur espoir : Fekir

Première saison complète pour Fékir, première saison réussie. Lui, âgée de 21 ans, Lyonnais pur et dur, a démontré tout son talent cette saison, et sa capacité à s’intégrer à un collectif. Il devance de justesse Marco Verratti, incroyable cette saison, et sûrement déjà considéré comme un top-player plus qu’un espoir.

Meilleur gardien : Ruffier et Subasic

Égalité au poste de gardien. Les équipes de Radio VL congratulent les deux derniers rempart des deux meilleurs défenses de Ligue 1. Néanmoins, il faut toujours un numéro un pour l’équipe type, et avec beaucoup de chauvinisme, nous offrons au gardien de l’Équipe de France une place de titulaire.

Équipe type de la saison de Ligue 1 

Ruffier (ASSE) – Marquinhos (PSG), Thiago Silva (PSG), Abdennour (ASM), Maxwell (PSG) – Matuidi (PSG), Verrati (PSG), Pastore (PSG) – Cavani (PSG), Lacazette (OL), Fekir (OL). 

Une équipe type très parisienne pour nos consultants. À droite, beaucoup de noms ont été cité (Mariano, Jallet, Mandi) mais c’est Marquinhos qui a fait l’unanimité. Auteur d’une très bonne seconde partie de saison, Thiago Silva et Abdennour raflent la mise. Perrin n’était pas loin de se faire une place. Maxwell est incontestable à gauche. Au milieu, le trio du PSG qui a flambé en seconde partie de saison n’a laissé aucune chance aux autres, même si Kondogbia n’était pas loin de s’immiscer parmi eux. Devant, Cavani est enfin reconnu à sa juste valeur et fructifie ses nombreux buts dans l’élite et sur la scène européenne. Fekir et Lacazette sont incontestable vu leurs très bonne saison, même si Gignac et Payet auraient pu mériter mieux.

Entraineur : Léonardo Jardim 

Léonardo Jardim est le meilleur entraineur de la saison pour la rédaction.

Léonardo Jardim est le meilleur entraineur de la saison pour la rédaction.

Retrouvez le “Saison de foot” avec l’équipe-type des championnats européen ICI

Related posts
FootSport

Football : Strasbourg, de l’ombre à la lumière

À la uneCulture

Vision artistique #4 – Rencontre avec Amandine, réalisatrice aux messages poignants

À la uneFranceInsoliteSociété

La question du jour : pourquoi on ne peut pas sourire sur une photo d’identité ? 

À la uneFrancePolitiqueSantéSociété

Billet : Bas le masque !

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux