Alors que nous avons appris que le corps retrouvé dans l’épave de l’avion est celui d’Emiliano Sala, le monde du football se réunit pour lui rendre un ultime hommage.

Ce week-end, le football français honore une dernière fois la mémoire de celui que l’on surnommait ‘Emi’. Sur les pelouses de Ligue 1 et Ligue 2, une minute d’applaudissements s’est tenue juste avant le coup d’envoi. Différents groupes de supporters ont également entonné des chants en son honneur durant les rencontres. Le monde du football a montré que l’habituelle compétition allait laisser place à l’unisson.

De la capitale…

…aux provinces…

… en passant par Cardiff.

L’hommage de sa Beaujoire

Des places à 9 euros

Le lendemain de l’identification du corps, le F.C. Nantes a décidé de mettre en vente les dernières places pour le match Nantes-Nîmes à 9 euros. Ce prix est bien évidemment en référence au numéro 9 que portait l’Argentin dans ce club qui l’a accueilli pendant près de 4 ans. Il sera le dernier joueur à l’avoir possédé puisque le F.C. Nantes a décidé de le retirer pendant quelques années.
Initiative saluée par les Nantais qui ont répondu en affichant guichets fermés.

Un moment de recueillement

À 14 heures, le F.C. Nantes et ses supporters ont pu se recueillir devant le stade pour y déposer un maillot, un dessin, une fleur jaune ou simplement être présent. Un portrait d’Emiliano Sala y est accroché depuis sa disparition.

Les maillots noirs

Ce dimanche 10 février 2019, journée de deuil, les joueurs du F.C Nantes ont joué tout de noir vêtus contre le Nîmes Olympique. Ces maillots éphémères étaient floqués en son nom comme cela fut le cas le 30 janvier dernier.

Après le 1er but nantais, Khalifa Coulibaly a célébré son but en retournant son maillot.

Aussi, lors de leur échauffement, les joueurs ont accroché son maillot jaune et vert sur le but devant la Brigade Loire : acte rythmé par les chants du kop.

L’émotion.

L’entrée des joueurs sur la pelouse et les minutes qui ont précédées le coup d’envoi sont venues appuyer le deuil déjà présent depuis ce jeudi 7 février. Le portrait de Sala dans le rond central, l’immense tifo  avec le numéro 9 sur fond noir, la phrase « Emi pour toujours » sur les panneaux LED, les chants, les applaudissements, ainsi que la poignante vidéo de souvenirs ont résonné dans les cœurs de la Beaujoire.

Joueurs, dirigeants et arbitres se sont réunis en bord de pelouse pour honorer sa mémoire. Solidaires, les supporters nîmois ont brandi une banderole ‘Emiliano Sala’ pendant que le stade scandait son nom.

Le FC Nantes pourra-t-il lui dire adieu ?

Vahid Halilhodzic a annoncé son envie de rejoindre les proches d’Emiliano Sala pour représenter l’institution nantaise. L’entraîneur espère obtenir le report d’un match ou seulement la permission de ne pas y assister. Sera-t-il présent ? Seul ou accompagné ? Tout cela reste à déterminer.