Deux semaines après la mystérieuse disparition de l’avion transportant l’Argentin, les autorités anglaises ont finalement repêché le corps d’Emiliano Sala, âgé de tout juste 28 ans.

La famille du jeune footballeur avait perdu espoir en apprenant que l’avion qui transportait Emiliano avait été retrouvé au fond de la Manche, près des côtes de Guernesey. Les proches de l’Argentin désiraient retrouver son corps pour pouvoir faire leur deuil.

Un destin brisé

Tout a commencé dans la nuit du 21 janvier, le buteur argentin est arrivé dans son ancien club, le FC Nantes pour dire au revoir à ses anciens coéquipiers. En fin de soirée, l’attaquant a pris place dans un avion monomoteur avec son pilote David Ibbotson peu après 20 heures. L’engin n’a plus donné signe de vie après 21h.

Les recherches ont commencé dans la nuit suivant sa disparition et cela pendant quatre jours. N’ayant rien apporté de concret celle-ci ont dû être arrêtées. Elles auront été relancées grâce à la mise en place d’une cagnotte financée par des centaines d’anonymes et des footballeurs professionnels dont Mbappé et Rabiot. Ce n’est que dimanche matin que l’avion a été retrouvé avec un corps à l’intérieur.

Des analyses malheureusement concluantes

Après avoir analysé le corps à Dorset (Angleterre), il a été transporté ces dernières heures à Bournemouth pour approfondir les examens et identifier si le cadavre retrouvé dans l’avion correspondait bien à celui d’Emiliano Sala. La famille du jeune footballeur souhaite organiser des obsèques dans les plus brefs délais en Argentine.

Une carrière qui aurait dû être prometteuse

 Sala est arrivé en France en 2010 où il a commencé sa carrière à Bordeaux (CFA) jusqu’en 2012, puis il a été transféré à Orléans jusqu’en 2013, à Niort pendant une saison pour ensuite retourner dans son premier club pendant une année. Ce n’est qu’en 2015 que l’attaquant rejoint le club de Nantes où il va évoluer pendant 4 ans.