À la uneCinémaFaits Divers

Scream : saviez-vous que le film est inspiré d’une histoire vraie ?

A moins d’une semaine de la sortie du nouveau film Scream, nous souhaitions revenir sur l’histoire réelle qui a inspiré les films.

Scream, film culte à l’inspiration réelle

Vous connaissez forcément Scream, même si vous n’êtes pas un grand amateur de films d’horreur. Au total, quatre films sont déjà sortis au cinéma, le premier en 1996 aux États-Unis. Le film est alors écrit par Kevin Williamson et réalisé par Wes Craven. Le film mélange plusieurs genres dont le « slasher » ou le « whodunit ». Ce dernier installe une ambiance pesante, où l’on cherche à savoir qui est le tueur, où le spectateur devient alors inspecteur, avec les mêmes pistes que les personnages du film.

Scream est mondialement connu pour le masque du tueur : Ghostface. Vous l’avez forcément vu porter lors d’Halloween, et ce même si beaucoup de ces personnes n’ont jamais vu le film.

Mais saviez-vous que la série de films s’inspire de faits réels ? Kevin Williamson, le scénariste, a été marqué par une histoire qui s’est déroulée en Floride. Un homme, Danny Rolling, appelé « l’éventreur de Gainesville » a commis une série de meurtre dans le milieu universitaire de la ville en question. Cette histoire a énormément influencé l’écriture de Williamson.

Premiers meurtres

Danny Rolling était âgé de 36 ans au moment des faits. Son enfance a été marquée par un père violent et une mère absente à de nombreuses reprises. Son passé influença ses crimes et, avant de commettre les meurtres de Gainesville, Rolling s’en est pris à trois autres individus, une famille. Nous sommes le 4 novembre 1989 à Shreveport en Louisiane, Rolling vient de commettre ses premiers meurtres. Il assassina William Thomas Grissom (57 ans), Julie (24 ans) et son neveu Sean (8 ans). Les victimes furent poignardées dans le dos, Sean face contre terre, Julie suspendue à un lit, presque nue. Danny Rolling mis alors en place les éléments qu’il réitéra à Gainesville.

L’affaire de Gainesville commença donc moins d’un an après ce triple meurtre. Les faits se déroulèrent sur une période de quatre jours, cinq étudiants vont y perdre la vie.

L’éventreur de Gainesville

Le vendredi 24 août, Danny Rolling s’introduit dans une collocation du campus universitaire de Gainesville, habitée par deux jeunes étudiantes, Sonja Jane Larson et Christina P. Powell. S’il tomba d’abord sur Christina, il décida de s’occuper de Sonja en premier lieu. Il la trouva endormie et la poignarda à mort. Après son premier crime, Rolling partit s’occuper de Christina. Il l’empêcha de crier en lui scotchant la bouche, puis lui attacha les mains. Elle fut alors violée, puis poignardée à plusieurs reprises dans le dos. Comme durant le meurtre de Shreveport, le crime fut mis en scène et les deux jeunes femmes furent installées dans des positions provocantes.

Le lendemain, c’est Christa Leigh Hoyt, elle aussi étudiante, qui fut assassinée. Il entra par effraction dans son logement et l’attendit. Quand elle entra, elle fut attaquée par surprise et maîtrisée par Danny Rolling. Le schéma est le même que celui de la veille, Christa fut attachée, empêchée de parler avec du scotch puis violée. Là aussi elle fut poignardée dans le dos et placée face contre sol. Après l’avoir tué, il décapita la victime et plaça la tête sur une étagère, comme si Christa regardait son propre cadavre.

Les meurtres furent découvert et c’est une véritable terreur qui s’installa dans la ville et sur le campus universitaire. Beaucoup d’élèves quittèrent la ville par peur, d’autres changèrent leurs habitudes, ne se déplaçant plus qu’en groupe, jusqu’à même dormir tous ensemble. Malheureusement, tout ceci ne changea pas le triste sort des deux autres étudiants que Danny Rolling tua.

Le lundi 27 août, il entra encore une fois par effraction dans un logement étudiant, là aussi une collocation, où vivaient Tracy Inez Paules et Manuel Ricardo Taboada. Manuel est le premier à subir l’attaque du tueur. Malgré qu’il se soit endormi lorsque Rolling passa à l’attaque, il arriva à se défendre mais ne put résister. La bagarre interpela Tracy qui descendit voir ce qu’il se passait. Elle tomba alors sur le meurtrier et tenta de se réfugier dans sa chambre, en barricadant la porte. Rolling fut plus rapide et arriva à rentrer dans la pièce. Le schéma est exactement le même que pour les autres victimes et Tracy fut retrouvée violée, poignardée dans le dos, le corps gisant, face contre sol.

Les enquêteurs arrêtèrent Rolling, moins de deux semaines après les faits, le 7 septembre. Il fut condamné à mort en 1994 après avoir avoué ses crimes. Il fut exécuté le 25 octobre 2006 par injection létale dans une prison de Floride.

Les meurtres de Danny Rolling installèrent un climat de peur intense dans la région au moment des faits, et c’est cela qui inspira Kevin Williamson pour écrire le scénario de Scream. On retrouve donc certaines ressemblances dans le film entre les meurtres de Rolling et ceux des tueurs des films Scream.

A lire aussi : Harry Potter : On a classé “objectivement” les 8 films du pire au meilleur

About author

Journaliste
Related posts
À la uneCultureMédias

Tu te souviens… du Morning Live ?

ActualitéCinémaCôte d’AzurCulture

10 dates marquantes dans l’histoire du Festival de Cannes

À la uneCulturePop & Geek

Tu te souviens … de la Game Boy ?

À la uneFrancePolitique

Qui est Pap Ndiaye, le nouveau ministre de l'Éducation nationale ?

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux