À la uneActualitéFootMédiasSport

Sébastien Dupuis (CANAL+) : "Le PSG est impressionnant mais pas invincible"

PSG-OM, c’est l’événement sportif du week-end. Un match qui sera diffusé dimanche soir à 21h sur CANAL+. Sébastien Dupuis, journaliste et commentateur football de la chaîne cryptée a donc accepté de dresser pour RadioVL.fr les principaux enjeux de ce match. En exclusivité pour notre site, bien sûr.

“As-tu déjà commenté un PSG-OM ?

Sébastien Dupuis: Je l’ai commenté… pour une radio quand j’étais étudiant. C’était un Marseille-PSG, en Coupe de la Ligue. Et peut-être une autre fois pour Canal, quand on avait fait des essais pour la 3D. Mais dans tous les cas, c’est un match extraordinaire à commenter, c’est sûr.

Match déséquilibré qu’est celui qui se présente dimanche.

Sébastien Dupuis: Forcément. D’abord par les chiffres : Paris a 18 points d’avance sur Marseille. Comme l’a dit José Anigo, l’OM c’est le “petit village gaulois” qui va “essayer de faire trembler la capitale”. Financièrement aussi car le PSG a une force de frappe économique exceptionnelle. Le club de la capitale a des joueurs énormes, et surtout, un an de vécu en plus. C’est effectivement déséquilibré mais sur un match tel que le Classique… Il faut cependant savoir que sur les cinq dernières journées, Paris et Marseille ont pris le même nombre de points (11).

Mais l’OM a-t-il l’ombre d’une chance ?

Sébastien Dupuis: Bien sûr ! Gignac tourne comme rarement il a tourné sous le maillot de l’OM. Payet est également dans une bonne période, Thauvin est présent aussi… Marseille est plutôt dans une bonne phase actuellement donc pourquoi pas? Si ils sont solides derrière (car contre Paris c’est la clé et la première chose qu’il faut), qu’ils les font un peu douter et qu’ils se projettent un peu… Aujourd’hui en Ligue 1, si une équipe a un coup à jouer contre le PSG, c’est l’Olympique de Marseille.

Paris est en pleine confiance, surtout après la rouste infligée à Leverkusen.

Sébastien Dupuis: Pour moi, Paris est dans ses temps de passage en Ligue des Champions, vu leur adversaire en huitièmes. Ce n’est que Leverkusen, et ce n’est pas non plus le Bayer Leverkusen du début de saison. Après, c’est clair que Paris tourne très bien. Il faudra donc guetter le sas de décompression. Ils sont impressionnants, c’est évident, mais pas invincibles.

Florian Thauvin, pas appelé par Deschamps, a un coup de moins bien.

Sébastien Dupuis: Il est moins décisif qu’à un moment donné. Quand tu as un attaquant qui est en pleine bourre, qui tient une équipe entière comme André-Pierre Gignac, tu as tendance à plus chercher ce joueur-là. Et donc, au détriment d’autres, comme Florian Thauvin actuellement. Mais c’est l’occasion parfaite pour lui de se révéler un peu plus. Parce qu’on ne l’attend pas forcément.

Tu crois qu’il sera titulaire ?

Sébastien Dupuis: Ca dépend du système mis en place dimanche soir. C’est clair que si Anigo joue en 5-3-2…

José Anigo peut aussi lui préférer André Ayew.

Sébastien Dupuis: C’est vrai. Il a un petit peu moins de punch dans le 1 contre 1 que Thauvin mais il travaille plus défensivement. Il est évident que si Anigo choisit le 5-3-2, Ayew a plus de chances de jouer.

André-Pierre Gignac semble avoir retrouvé une forme proche de celle qui a fait de lui le meilleur buteur du championnat en 2009. Il a vraiment progressé depuis cette époque?

Sébastien Dupuis: Il a grandi. A l’époque toulousaine, il avait 24-25 ans et là il va en avoir 28. Je connais vraiment bien André-Pierre Gignac, depuis son époque lorientaise en passant par son passage à Toulouse et ses premières sélections A. Ce n’est vraiment plus le même homme, donc ce n’est plus le même joueur. Il a rencontré beaucoup de problèmes physiques pendant ses trois premières saisons à l’OM, c’était un gros transfert avec beaucoup de pression et d’espoirs placés en lui… Cela faisait beaucoup pour lui et cela faisait sûrement trop, d’ailleurs. Tout cela l’a forgé. Et aujourd’hui, c’est le patron de l’OM. Ce rôle lui sied à merveille, et à l’heure où on parle c’est devenu la pièce incontournable, maîtresse de l’OM.

On sait qu’Anigo va plutôt avoir une approche “prudente” du match. Tu crois que Blanc peut également décider d’adapter son dispositif ?

Sébastien Dupuis: Non. Paris est un tel rouleau-compresseur qu’il n’a pas besoin de s’adapter à l’adversaire. Ils ont de telles qualités…. Qu’est-ce que le style de jeu du PSG ? De la possession, de l’explosion sur les côtés et l’utilisation de l’axe avec Ibrahimovic. Ces trois qualités-là leur donnent le luxe de ne pas se soucier du dispositif tactique des autres. Avant le match. Par contre – et c’est là où Blanc et les joueurs sont très intelligents – ils ont une capacité remarquable à apporter des ajustements pendant la rencontre quand ça ne va pas. Comme décaler l’axial sur le côté gauche, densifier le milieu. Demander aux joueurs d’aile de serrer dans l’axe si il y a des soucis, ou au contraire de demander aux latéraux de serrer un peu plus près de leurs milieux excentrés… Il y a beaucoup de possibilités, et ils s’adaptent très vite. C’est ça la force du PSG aujourd’hui.

Pour finir, un petit pronostic ?

Sébastien Dupuis: Je vais te mettre une bonne petite pièce : je vais dire 2-2. Parce qu’il y a du potentiel offensif des deux côtés. Et parce que je pense que le PSG va marquer et Marseille aussi. Et aussi parce que le Classique ne tient jamais compte de la dynamique des équipes. Paris est meilleur c’est clair, mais si Marseille a ce supplément d’âme qui naît des Classiques, tout peut arriver.”

Propos recueillis en exclusivité pour Radio VL par Bruno AHOYO

About author

Informer, décrypter, divertir
Related posts
À la uneEconomie

Crypto pour les nuls : #1 Qu'est-ce qu'une cryptomonnaie?

À la uneActualitéEnvironnement

Pollution : Une nappe d’hydrocarbures de 35 kilomètres au large de la Corse

À la uneActualitéInternational

Prix Pulitzer : Une récompense spéciale pour la jeune femme qui a filmé le meurtre de Georges Floyd

À la uneActualité

“Marche des libertés” : Une manifestation contre l'extrême droite se tient aujourd’hui à Paris

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux