À la uneBrèvesMusique

Simony, la comète du rap français que rien n’arrête

Simony

Avec ses punchlines brûlantes et son sourire suborneur, ce jeune parisien de 23 ans apparaît désormais comme l’une des figures montantes du rap français.

” C’est Simony, tu captes ou pas ? 

Ces mots, à l’image de son irrésistible ténacité, sont ceux qu’il prononce fréquemment au début de ses freestyles pour 1minute2rap, un compte Instagram organisant des concours de rap et qui l’a révélé.

D’abord mannequin pour Sarenza, Adidas ou Prada, c’est pour le rap que ce jeune ambitieux s’est finalement pris de passion. Mêlant paroles percutantes à la Nekfeu et beat efficaces, ses morceaux transpirent toute la frénésie et l’ambition de l’artiste. Furieux de réussir, captivant même dans la provocation, le rappeur se fait le porte-drapeau d’une jeunesse déterminée, confiante en elle et rejetant toutes les étiquettes désuètes qui lui sont accolées. 

Simony aborde également, avec parfois l’aide de son ami et artiste Kaky, les tourments des jeunes entre amours déçus et difficultés à faire sa place dans la société.

Les prémices d’un succès évident

Après avoir été découvert par un plus large public en janvier 2019 avec un de ses freestyles, Simony enchaîne depuis de nombreux projets avec le soutien de ses mystérieux producteurs et DJ Rabbits qui façonnent la plupart des mélodies de ses musiques.

Sur sa chaîne Youtube, le rappeur a produit une série de quatre clips (La Fièvre, Death Note, Fight Club, Birdman) témoignant tant de ses douleurs intimes que de sa rage de vaincre et de son rejet d’une société essayant de le formater. Si les bandes sonores de ces morceaux, produites par les Rabbits, font vibrer à chaque instant, la réalisation de ses deux dernières vidéos par le collectif de jeunes Le Fief laisse comprendre que l’artiste sait s’entourer pour s’assurer la réussite. 

Son talent a d’ailleurs été rapidement remarqué par Chad Boccara, producteur chez Faubourg 26 et révélateur de la chanteuse Suzanne, qui lui a permis de rejoindre le label 3ème Bureau de Wagram Music. Ce dernier a notamment aider des artistes comme Orelsan ou le duo Brigtte à accéder à une véritable reconnaissance. 

Plus rien alors ne semble pouvoir arrêter Simony d’autant plus qu’on retrouve son freestyle Attends Wait dans la bande annonce de “Jeunesse Sauvage“, le nouveau film de Frédéric Carpentier en plus de sa place dans le casting du prochain long-métrage de François Ozon, ” Été 85 “. Et lorsque le jeune rappeur lance dans son nouveau morceau FULL FAYA, « J’suis prêt à péter, ouvre le gaz il est temps », on ne peut que se réjouir de sa brûlante ascension. 

Crédits photo : @simonymusique (Instagram)

About author

Maëva, 19 ans 🇫🇷 Journaliste VL Média Bordeaux
Related posts
À la uneCinémaCulture

Le protocole sanitaire sur le tournage du nouveau Jurassic World coûtera 9 millions de dollars

À la uneActualitéE-SportFootHigh TechSport

FIFA 21 : Les nouveautés du mode carrière

À la uneActualitéInternational

En une seule interview, Trump arrive à prononcer 42 phrases douteuses, choquantes ou mensongères...

À la uneActualitéE-SportFootHigh TechSport

FIFA 21 : Les nouveautés du mode FUT

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux