EmissionsLa Loi des SériesSéries Tv

Spéciale Musicals et Broadway dans La loi des séries #102

Pour vous accompagner vers la fin de 2016, La loi des séries vous a concocté une émission spéciale musicals qui va vous faire bouger et chanter.

Quand on parle de comédies musicales, un lieu revient en mémoire à chaque fois : Broadway, le temple des musicals. Avec Londres, les plus grands shows y prennent place depuis des décennies.
C’est là que l’on vous convie pour la dernière émission de 2016, toujours exceptionnellement diffusée un samedi pour les fêtes.

En compagnie de nos invités, Emmanuelle Bouaziz (Mamma Mia) et Patrick Niedo (auteur de Histoires de Comédies Musicales, IPanema Editions), nous revenons sur l’évolution du genre de la scène au cinéma, mais aussi à la télévision avec des séries comme Fame, Glee, Smash ou Crazy Ex Girlfriend.

Katharine McPhee évoque son aventure dans la série Smash : “Faire partie d’une série comme Smash permet d’avoir une carrière plus diversifiée, vous n’êtes pas seulement connu comme acteur de télévision, vous dansez et vous chantez. Vous obtenez plus d’opportunités en dehors de la série. Je me suis éloignée de ce genre de séries, pour faire celle-ci, et les gens devaient faire un effort pour se rappeler que je chantais. J’ai donc essayé de prendre sur mon temps libre pour me remettre au chant, dans des petits clubs de jazz, pour chanter tous les vieux standards avec lesquels j’ai grandi, et c’est très gratifiant. Je pense aux petites choses comme ça, comme partir en tournée avec Andrea Boccelli en Décembre pendant un mois. Je serai encore en train de tourner, donc ce sera un peu compliqué mais j’adore ça. J’aime le défi que représente un planning chargé, je suis le genre de personne qui s’ennuie très facilement, donc je dois continuer à me créer des opportunités. C’est stimulant parce que la série est très spéciale, elle ne parle pas de musique. Donc effectivement, ça me manque. Mais une fois encore, qui aurait imaginé que j’allais brancher un cordon d’ordinateur dans un avion en vol ?!”

A voir aussi : notre interview complète de Katharine McPhee et Elyes Gabel

Comme annoncé dans l’émission, en BONUS, Fanny Delaigue nous parle de “Résiste”

“On n’interprète pas des chansons, on raconte des histoires”
(France Gall)

Fanny Delaigue : La comédie musicale est un vrai genre en soi qui peut très bien être le but d’une carrière pour une artiste, se dire “je veux faire carrière dans de la comédie musicale“. Chacun met où il veut sa définition de “faire carrière” et ce n’est pas parce qu’on ne fait que de la comédie musicale qu’on ne fait pas carrière. Et sur Résiste, il y en a qui voient l’aventure comme un tremplin mais pour moi par exemple, ça correspond totalement à ce que j’ai envie de faire. Mon tremplin résidait dans ce que j’ai fait avant pour arriver jusque-là aujourd’hui.

Y-a-t-il une voix typique de comédie musicale ?

Oui sans doute un peu, on a tous par moment cette impression et c’est aussi ce qu’on nous apprend dans les écoles. Sur Résiste, c’est totalement différent parce que les chansons de Michel Berger ne sont pas faites pour aller dans la démonstration vocale mais plus dans l’interprétation et la rythmique. Mais globalement, dans les comédies musicales, on joue un personnage donc on est moins dans la personnalité de l’artiste. Sur Résiste, c’est encore un peu différent car les artistes ont créé les personnages du spectacle, ils ont construit les personnages à partir des artistes impliqués dans le show. Dans mon cas, c’est un peu différent car j’ai pris la suite de quelqu’un mais ils ont été très bien avec moi car ils ne m’ont jamais demandé de faire comme Léa Deleau (la première interprète ndlr) et on est reparti de zéro, on est partis de moi et les deux “Maggie” sont très différentes. J’ai vraiment été surprise quand ils m’ont choisie car j’étais très différentes de Léa : je suis plus grande donc on a dû refaire les costumes, j’étais brune donc je suis devenue blonde pour le rôle,…

Comment s’est passé le coaching par France Gall ?

Comme je l’ai dit, les chansons de Berger sont plus axées sur l’interprétation et France Gall nous a coachés en ce sens. France Gall nous conseillait d’écouter la musique, le rythme, de ressentir et de comprendre ce dont parle la chanson, de savoir quel message on voulait faire passer en chantant. Du coup, c’était très intéressant de travailler avec elle sur tous ces aspects et qui étaient très loin de tout ce qu’on nous apprend dans les écoles de comédies musicales. Si on ajoute la présence en live des musiciens sur scène, ça change tout.

Aujourd’hui, vous sentez-vous plus comédienne ou chanteuse ?

Je me sens capable de faire les deux car je me suis toujours fixé comme but d’interpréter les chansons.
C’est ce qui me plaît dans la comédie musicale : on ne va pas sur scène que pour chanter. Si on chante telle chanson à telle moment, c’est qu’il y a une raison, qu’on a quelque chose à dire. C’est aussi ce que je recherche quand je vais voir quelqu’un sur scène : je préfère une interprétation hallucinante plutôt qu’une prouesse vocale. Donc oui je me considère aussi comme comédienne car ce qu’on fait sur scène c’est aussi du théâtre. Mais je sais que j’ai besoin de tout – chanter, danser, jouer – pour être bien. Sinon j’ai comme un manque.

Pour rejoindre le site officiel de Fanny Delaigue, ça se passe ici
Pour rejoindre le Twitter de La loi des séries, ça se passe ici
Pour rejoindre la page Facebook de La loi des séries, ça se passe ici

About author

Rédacteur en chef du pôle séries, animateur de La loi des séries et spécialiste de la fiction française
Related posts
BrèvesCinémaSéries Tv

La bataille des planètes : la série bientôt au cinéma par les frères Russo ?

À la uneCinémaPop & GeekSéries Tv

Marvel : entre télé et ciné, la phase 4 se dévoile avec notamment le retour de Blade

À la uneBrèvesSéries Tv

Star Trek Picard se dévoile dans une bande annonce épique et de grosses surprises

À la unePop & GeekSéries Tv

Watchmen : l'énorme bande annonce de la nouvelle série de Damon Lindelof

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux