À la uneSport

Super Bowl LIII : Match défensif de l’année

“Le football américain est un sport, où, à la fin c’est les Patriots qui gagnent.” Si cette blague dans le milieu du football américain parait un peu exagérée, elle n’en reste pas moins vraie pour la finale du Super Bowl de dimanche. Alors que deux des meilleurs attaques du championnat finale s’affrontaient, le score final n’a atteint que 13-3 pour les New England Patriots.

Super Bowl : L’attaque gagne des matchs, la défense gagne des championnats

Un autre dicton qui s’est avéré vrai hier soir pour la finale du Super Bowl. Si les stars de chaque équipe se trouvaient pour la majorité du côté offensif du ballon c’est bien du côté défensif que l’on retrouve les héros de la soirée. Aaron Donald, Dont’a Hightower, Marcus Peters, les jumeaux McCourty ont été ceux qui ont imposés le rythme du match. Si les Patriots gagnent le match, c’est avant tout grâce à une défense de fer qui n’a encaissée que 3 points sur toute la soirée. Les joueurs Rams les plus talentueux n’ont pu que s’incliner encore et encore en rendant le ballon à l’attaque adversaire.

Les Patriots ont eux également quelques soucis du côté de leur attaque, mais l’expérience de Bill Belichick a permis d’adapter les tactiques offensives pour avancer un maximum et marquer le premier et seul Touchdown de la soirée avec une course du Rookie (ndlr, joueur en première année) Sony Michel. On notera également la performance de Julian Edelman, MVP de la soirée, qui a parcouru 141 yards pour 10 réceptions.

Brady titré sans brillé

Si la super star Tom Brady a gagné hier soir son sixième titre, il n’est pas le principal instigateur de sa victoire. Même si le Quaterback est resté assez propre, il ne s’est pas pour autant surpassé en lançant en grande majorité des passes assez courtes et en laissant ses coéquipiers progresser. Il bat néanmoins le record du nombre de bagues de vainqueur, en surpassant Charles Haley, ancien défenseur chez les 49ers de San Francisco puis chez les Dallas Cowboys, avec qui il était à égalité avec 5 bagues.

Les déceptions de la soirée

Les fans de New England peuvent être heureux à la fin du match, mais les fans de football auront passé une soirée un peu décevante. En effet, une des deux attaques a été inexistante, les LA Rams ont même battu le record du punt le plus long, ce qui est l’une des seules actions intéressantes de leur part. Le coach Sean McVay a même déclaré avoir été complètement battu tactiquement par les coachs de l’équipe adverse. C’est donc une énorme déception pour l’équipe de Jared Goff qui repart bredouille après une saison quasi parfaite.

Une autre déception de la soirée est le “Pepsi halftime show” qui proposait un concert collaboratif entre Travis Scott, Maroon 5, Big Boi et Bob l’Eponge (oui, vous avez bien lu). Le morceau Sweet Victory devait être joué pour rendre hommage à Stephen Hillenburg, le créateur de Bob l’Eponge, décédé en Novembre 2018. Néanmoins, du point de vue des fans, le passage de 4 secondes était bien trop court. En dehors de cela, les morceaux de Travis Scott et de Maroon 5 n’ont pas réellement enflammés la foule.

Le replay du match ci-dessous:

About author

Etudiant en Information-Communication et en LLCE Anglais à l'Université Rennes 2.
Related posts
À la uneFootSport

Ligue 1 - 2ème Journée : Lyon rugit de plus belle !

À la uneSéries Tv

On a vu pour vous... The Righteous Gemstones (HBO), loué soit Danny McBride

À la uneActualitéArtInternationalPolitique

Affaire Epstein : un tableau de Bill Clinton en travesti découvert

À la uneActualitéHigh Tech

Un trou noir de la taille de 7 systèmes solaires

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux