À la uneActualitéInternational

Quand les talibans se la jouent écolos

Haibatullah Akhundzada, le leader des talibans en Afghanistan, a appelé le peuple afghan à planter d’urgence plus d’arbres dans leur pays.

Talibans jardiniers bonjour…

On aura tout vu. Ceci n’est pas une blague, le fondamentaliste religieux et chef des talibans se soucie de l’avenir de la planète. Ce dernier a appelé les civils et les combattants afghans à planter un ou plusieurs arbres fruitiers ou non-fruitiers, pour l’embellissement de la planète et pour rendre grâce aux créations du tout-puissant Allah. C’est le site de BBC qui a rapporté cette information, incroyablement, sérieuse. Au lieu de s’en prendre, comme à leur habitude, au gouvernement, les talibans devront se mettre à l’agriculture. En espérant que planter des arbres leur permettra d’être moins préoccupés par le djihad.

Planter des arbres c’est la vie

C’est lors d’un enregistrement diffusé dimanche 26 février que le nouveau chef jardinier afghan a ajouté :Planter des arbres et l’agriculture sont considérés comme des actions bonnes et bénéfiques pour le monde et grandement récompensées dans l’au-delà. Il ne reste plus qu’à lui expliquer que ne pas tuer de personnes est aussi bénéfique pour tout le monde et grandement récompensé dans l’au-delà.

En soi, replanter quelques arbres n’a rien d’une mauvaise idée, sachant que l’Afghanistan fait face à de sérieux problèmes de déforestation. Le trafic illégal de bois de construction ou de chauffage en est à l’origine. Pour Ashraf Ghani, cette déclaration aurait pour but de tromper l’opinion publique et lui faire oublier toutes les atrocités dont les talibans sont les auteurs.

Le bois sert aux chauffages ou aux femmes pour cuisiner. /EPA

About author

19 ans et étudiante en deuxième année de journalisme à l'ISCPA Paris. Journaliste chez Radio VL.
Related posts
À la uneSéries Tv

House of Cards contre House of Cards : de Londres à Washington

À la uneActualitéFootSport

Ligue des Champions : le grand 8 pour le Bayern face au Barça !

À la uneCinéma

"L'horreur est humaine" : Scream (1996)

À la uneCinémaCulture

Jurassic World 3 : Le protocole sanitaire sur le tournage coûtera 9 millions de dollars

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux