Selon des informations révélées par Mediapart ce jeudi, Karim Benzema est accusé de tentative d’enlèvement et de séquestration par un agent qui travaillait pour le footballeur. Le fond du problème ? Un litige financier. Le joueur du Real Madrid dément…

Karim Benzema est plongé dans une nouvelle affaire, cette fois il s’agit d’une tentative d’enlèvement. Pas directement, car selon Mediapart, « la présence de Benzema sur les lieux de l’altercation a été écartée par les premiers éléments de l’enquête« , mais par le biais de certains de ses proches : Smaïne Tabennehas, ami d’enfance du joueur, Yamna Aghrib, sa chargé de communication ainsi que son chauffeur attitré. C’est ce qu’affirme Léo D’Souza, un « intermédiaire et agent qui gravite dans le football et autour de Karim Benzema« , explique RMC Sport.

L’homme a porté plainte au commissariat de Nanterre pour une « tentative d’arrestation, d’enlèvement, séquestration ou détention arbitraire, violence n’ayant entraîné aucune incapacité de travail« , le 8 octobre dernier. Le parquet de Paris a ouvert une enquête préliminaire pour le chef de « tentative d’extorsion« , le lendemain de ce dépôt de plainte.

Karim Benzema dans une nouvelle affaire, tentative d'enlèvement

 

Les faits se seraient déroulés à Paris, le soir du match qui opposait le PSG face à Lyon au Parc des Princes. D’Souza aurait été contacté par un ami qu’il a en commun avec Benzema et il se serait rendu dans un bar à chicha du 13ème arrondissement de la capitale. Devant l’établissement, il fume une cigarette, quand tout à coup un van noir s’approche de lui et Smaïne Tabennehas, l’ami d’enfance du joueur, l’attrape par la manche pour le forcer à rejoindre le véhicule. Selon Mediapart, il lui aurait dit : « Monte ! Monte dans le van !« . Suite à son refus, Tabennehas se serait alors montré violent et aurait frappé D’Souza.  Alerté, le personnel et les patrons du bar à narguilé demandent alors aux proches de Benzema de partir.

Selon Mediapart, l’agression de Léo D’Souza est liée à des « missions récentes pour Benzema« . Un transfert de 50.000 euros en liquide, entre le Maroc et la France a été saisie par les douaniers à l’aéroport de Marrakech. « Monsieur Benzema pense que je lui suis redevable de la somme de 50.000 euros« , aurait raconté D’Souza aux policiers.

Dans le camp de Karim Benzema, Léo D’Souza ment. Contacté par Mediapart, Smaïne Tabennehas explique une autre version : »Je sors du van et je tombe sur Léo, c’est un ami. D’un coup, il a commencé à s’exciter. Les gens sont sortis. Il s’est mis au sol, a commencé à faire un cinéma. J’ai jamais vu ça ». Pour l’avocat de Karim Benzema, Me Sylvain Cormier, c’est réciproque, « la plainte de Monsieur D’Souza est une tentative aussi mensongère que maladroite de couvrir ses turpitudes. »

Le joueur du Real Madrid a réagi face à ces accusations sur Twitter…

À lire aussi : Cristiano Ronaldo : Accusé de viol, sa carrière en péril