À la uneActualitéBuzz

“T’es la prochaine Mila” : l’humoriste Yassine Belattar accusé de séquestration et menaces de mort

yassine belattar humoriste agression jordan florentin livre noir

Dans une vidéo publiée sur Twitter, Jordan Florentin, un journaliste pour la chaîne YouTube Le Livre Noir, a raconté avoir été “retenu enfermé” et “menacé” par Yassine Belattar après son spectacle.

Les faits se seraient déroulés vendredi soir dans les locaux du théâtre des dix heures, dans le 18ème arrondissement de la capitale. Alors qu’ils étaient venus au spectacle de Yassine Belattar dans le cadre d’un reportage, un journaliste pour Livre Noir et son collaborateur auraient été pris à partie, juste après la prestation de l’humoriste sur scène : “On a été retenu enfermé, grille baissée, de 00h30 à 1h30 du matin, dans le théâtre avec mon collaborateur“.

“Séquestré” et “menacé de mort”

Prévenu de leur présence, l’animateur de Radio Nova aurait souhaité “s’expliquer” avec eux. De là, la situation aurait totalement dégénéré laissant place à des échanges tendus. “(Yassine) m’a poussé par l’épaule en me menaçant verbalement, m’a demandé de retirer la carte SD de mon appareil photo et de supprimer l’intégralité des fichiers” raconte Jordan Florentin. Les deux journalistes auraient alors tenter d’apaiser les tensions. Mais sous la colère, Yassine Belattar aurait été davantage violent après avoir reconnu l’un des journalistes : “C’est toi, Jordan ? Jordan ! T’es le putain de fils de pute qui a piégé les mecs d’Aulnay-Sous-Bois ? T’es un putain de suicidaire, t’es recherché par tout le 93, tout Aulnay cherche ton prénom, t’es la prochaine Mila“. “Là t’es dans la cage aux lions, t’es rentré dans la jungle, le lion, c’est moi, il va te mordre maintenant. Je fais venir l’armée de terre pour toi” aurait-il poursuivi. Des propos choquants qui ont laissé sans voix les deux journalistes qui se sont sentis menacés. L’humoriste en aurait également profité pour les qualifier de “nazis” et “fachos” en réaction à leur vidéo sur Le Grand Remplacement.

Au final, Jordan Florentin explique que Yassine Belattar et lui-même ont appelé la police, chacun de leur côté pour “régler l’affaire“. Aucune arrestation n’a eu lieu. Les deux journalistes ont été escortés jusqu’à chez eux.

Deux plaintes déposées

Sur son compte Instagram, Yassine Bellatar accuse les deux reporters de s’être fait “passer pour des journalistes de Konbini et Brut” en posant des questions à son public telles que “Est-il islamiste ?” ou encore “Pourquoi vous venez le voir ?“. Il a raconté qu’au moment où il leur a demandé de supprimer les rushs, les deux individus se seraient montrés agressifs : “J’ai rarement vécu une telle violence et mon public m’a sauvé du pire“. Ce dernier a indiqué avoir déposé une main courante.

Du côté opposé, Jordan Florentin et son collaborateur ont porté plainte pour séquestration, extorsion et menaces de mort.

À lire aussi : Ouverture du procès d’Eric Zemmour : de quoi est-il jugé ?

About author

Journaliste en quête d'expériences en tout genre
Related posts
À la une

C'était il y a 35 ans : la mort de Malik Oussekine

À la uneSéries Tv

La vengeance au triple galop revient en clair dès le 20 décembre

À la uneInternationalSport

Les Etats-Unis vont boycotter les JO d'hiver en Chine

À la uneSéries Tv

Avy Marciano quitte Plus belle la vie après 10 ans

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux